Ubisoft est persuadée que la démocratisation des casques de réalité virtuelle passera en partie par le multijoueur et pour être plus exacte, le crossplatform.

Bien qu’il s’agisse d’une technologie assez ancienne, la réalité virtuelle reste un marché de niche qui commence seulement à se démocratiser. Avant tout considérée et vécue comme une expérience solitaire, la VR pourrait aussi devenir un terrain de jeu idéal pour le multi, étape primordiale dans la diffusion en masse d’un jeu vidéo et la pérennité de ce dernier. C’est en tout cas ce qu’espère Ubisoft avec son jeu Eagle Flight.

 

Démocratiser la VR grâce au multi

C’est bien connu, les casques de réalité virtuelle, ce sont pour les asociales qui ne font plus la différence entre le jeu et la réalité… Trêve de plaisanterie, comme n’importe quel mode ou type de jeu, la VR pourrait aussi bien être expérimentée à plusieurs. Certains studios et éditeurs travaillent sur des titres multijoueurs et quelques titres peuvent déjà être joués en multi grâce au mode cinéma du PlayStation VR par exemple, comme c’est le cas avec le PlayRoom VR.

Le crossplatform comme solution

Ubisoft souhaite participer à ce challenge, en permettant aux joueurs de Eagle Flight de jouer depuis leur canapé, avec d’autres grâce aux serveurs en ligne. Jusque là, rien d’exceptionnel, mais c’est la suite qui est plus importante. Comme il existe différents casques de réalité virtuelle, mais encore peu de joueurs les possédant, Ubisoft veut se tourner vers la solution du crossplatform, à l’image de Rocket League qui permet aux joueurs PC d’affronter des joueurs Xbox One.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Un joueur de l’Oculus Rift pourrait disputer une partie avec un possesseur de HTC Vive ou encore du PS VR de Sony. Il ne serait donc plus nécessaire d’avoir le même visiocasque pour jouer ensemble, ni même la même plateforme. Il faut dire que si les serveurs dédiés un peu vides obligent les utilisateurs à jouer qu’avec des personnes utilisant le même casque, l’expérience serait vite limitée et l’intérêt du multijoueur très amoindri, avant de tomber aux oubliettes.