Google a annoncé que 11 smartphones prendraient en charge son système de réalité virtuelle DayDream d’ici la fin de l’année 2017. Il s’agit d’une mauvaise nouvelle pour la plateforme.

Google Daydream

Depuis sa présentation à Google I/O 2016, la plateforme Google DayDream, qui veut populariser la réalité virtuelle sur mobiles en proposant une solution commune aux produits Android, tarde à prendre de l’ampleur.

Sundar Pichai, CEO de Google, a tenu à rassurer tout le monde lors d’un appel avec les investisseurs d’Alphabet en annonçant que 11 smartphones prendraient en charge Daydream VR d’ici la fin de l’année. Derrière ce chiffre se cache une faible adoption de la part des fabricants.

11 smartphones = 0 nouveau fabricant convaincu ?

Reprenons la liste des smartphones déjà compatibles avec Daydream, il y en a sept :

Deux smartphones rejoindront bientôt cette liste : les Samsung Galaxy S8 et Galaxy S8+.

En tout cela fait donc déjà 9 smartphones, il ne reste la place que pour deux nouveaux modèles en 2017. Il s’agira probablement des Google Pixel 2 et Google Pixel XL 2.

De deux choses l’une, soit le chiffre avancé par Sundar Pichai est correcte et cela veut dire qu’aucun nouveau fabricant n’a annoncé son support de DayDream à la firme, pas même Lenovo pour le Moto Z2 Force ou Samsung pour le Galaxy Note 8, soit le chiffre est sous-estimé et nous ne comprenons pas bien l’intention de Google avec cette annonce.

Quoi qu’il en soit, la plateforme semble continuer à avoir des difficultés pour s’imposer.