Un smartphone finlandais baptisé Adaia, destiné aux aventuriers, serait en pleine préparation par des anciens employés de Nokia. Il intégrerait Android et proposerait des fonctionnalités jusque-là inédites sur ce segment. 

adaia_banner

Nokia ne s’est que rarement attaqué à des marchés de niche (sauf peut-être avec certains de ses anciens téléphones). Des ex-employés de l’entreprise ont, eux, voulu rompre avec cette tradition. Ils ont entrepris de construire un smartphone sous Android, destiné aux usages extrêmes. Le plus étonnant, c’est que ces personnes sont celles qui produisent le système d’exploitation SailFish. Il s’agit évidemment de Jolla, qui voudrait affubler son prochain smartphone tout terrain de l’OS de Google. Mais pourquoi ne pas implanter leur propre à OS à ce smartphone ? “Il n’y a pas vraiment d’alternative à l’heure actuelle”, indique à DigiToday.fi, Heikki Sarajärvi, le responsable du projet. Le bijou, baptisé Adaia, sera commercialisé entre 1 000 et 5 000 euros, rien que ça !

Pour les caractéristiques, le Adaia a tout l’air d’un smartphone de baroudeur. Il disposerait d’un écran 4,8 pouces et d’une coque en plastique endurci le rendant étanche et insensible aux coups. Contrairement aux autres smartphones sur le marché, présentant les mêmes fonctionnalités, celui-ci peut plonger dans l’eau jusqu’à plusieurs dizaines de mètres de profondeur.

Il profiterait également d’une antenne satellite lui permettant de capter le réseau jusqu’à 9 000 mètres d’altitude, et d’un capteur photo de 12-13 mégapixels. Tout ça a évidemment un poids : entre 240 et 250g, ce qui est particulièrement lourd pour un smartphone. Le projet qui se fera en collaboration avec BMW Design Works, devrait offrir un rendu sympathique. Mais le prix est-il vraiment justifié ? Etant donné que le smartphone sera satellitaire, il pourrait éventuellement faire mal à la concurrence, si ses fonctionnalités (et son design surtout) dépassent l’austérité de ce que l’on a l’habitude de rencontrer sur ce segment.