À chaque mois son lot d’annonces, attendues ou pas. Certains smartphones sont déjà connus, et n’attendent plus que d’arriver dans les rayonnages des revendeurs et opérateurs, quand d’autres jouent avec nos nerfs, apparaissant régulièrement dans des fuites sur la toile. Voici notre sélection des smartphones à suivre au mois de juin

Guide

Les sorties commerciales

Samsung Galaxy K Zoom

Samsung Galaxy K Zoom

Commençons par le prochain photophone de Samsung, le Galaxy K Zoom. Annoncé fin avril, l’appareil reprend les coques piquetées du Galaxy S5 toute en y ajoutant un capteur photo de 20,7 mégapixels avec un zoom optique 10x, dans un format un peu plus acceptable au quotidien que le Galaxy S4 Zoom. Rappelons qu’il est doté d’un écran HD de 4,8 pouces, d’un processeur hexacœur Exynos, de 2 Go de RAM et d’une batterie de 2430 mAh. Il est attendu autour de 500 euros, dans le courant de ce mois, puisqu’il devait arriver quelques semaines après son annonce.

OnePlus One

OnePlus

C’est certainement le buzz de l’année. La marque OnePlus, filiale d’Oppo, a présenté après de longues semaines de teasing un One aux caractéristiques alléchantes. Pour 269 euros dans sa version la plus simple, vous obtenez un écran Full HD de 5,5 pouces, un SoC Snapdragon 801, 16 Go de stockage, 3 Go de RAM et un capteur photo de 13 mégapixels. Une belle fiche technique mais aussi une disponibilité actuellement limitée à un système d’invitations particulièrement difficiles à se procurer. La marque promet un accès facile auxdites invitations dès le début juin. Avant des ruptures de stocks ?

LG G3

LG G3

Tout juste annoncé, le G3 sera très prochainement disponible sur le marché, avec quelques semaines de retard sur ses principaux concurrents, ce qui a toutefois laissé au Coréen le loisir d’apporter quelques améliorations à son appareil. Il est en effet équipé d’un écran QHD qui fait défaut aux Galaxy S5, Xperia Z2 et consorts.

HTC One mini 2

HTC One mini 2

Officialisé presque par surprise à la mi-mai, le One mini 2 de HTC offre un design proche de celui du M8, avec une coque en métal brossé brillant, un écran HD de 4,5 pouces et un capteur photo de 13 mégapixels à l’arrière (pas d’UltraPixel chez lui, contrairement au premier One mini). Il combine Android 4.4.2 et Sense 6.0, avec les fonctionnalités propres à HTC. Son prix, lui, est fixé à 449 euros, avec une mémoire désormais extensible, et une sortie prévue dans le courant du mois de juin (lire notre prise en main du HTC One mini 2).

Archos 50 Neon

Archos 50 Neon

Archos compte sortir bon nombre d’appareils au mois de juin, dont son ArcBook sous Android, et son Xenon dépassant les 6 pouces. On retiendra, parmi cette vague d’appareils, son 50 Neon, un smartphone d’entrée de gamme facturé 99 euros et combinant un écran de 5 pouces (854 x 480 pixels) à un processeur MediaTek à 1,3 GHz, 4 Go de stockage et un capteur photo de 4 mégapixels. Un terminal à petit prix comme en propose souvent Archos, mais qui mise sur un design coloré propre à séduire les plus jeunes.

Motorola Moto E

Moto E

Restons dans le segment de l’entrée de gamme avec le Motorola Moto E, facturé ce mois-ci 119 euros. Et pour ce prix, on s’attend à une excellente optimisation logicielle (l’appareil tournera sous Android 4.4 KitKat) combinée à un écran de 4,3 pouces pour une définition de 960 x 540 pixels, le tout étant animé par un SoC Snapdragon 200 double-cœur cadencé à 1,2 GHz. Il est attendu comme une excellente affaire dans le domaine parmi les smartphones à petit prix, et à première vue, ne devrait pas décevoir.

Alcatel One Touch Idol Alpha

Idol Alpha

Plusieurs appareils de la firme chinois devraient arriver sur le marché en ce mois de juin. Parmi eux, on peut retenir l’Idol Alpha qui, pour 349 euros, propose un SoC MediaTek octo-cœur et un design intéressant. De fait, son écran de 4,7 pouces (HD 720p) est entouré d’une coque métallique et de barres transparentes éclairées par des LED. Dommage que son prix élevé ne soit pas assorti d’une compatibilité avec le réseau 4G. Quoi qu’il en soit, l’appareil est attendu début juin.

Wiko Slide

Wiko Slide

Wiko sortira dans le courant de l’été ses appareils 4G à petit prix (les Kite et Birdy) et plus onéreux (le Highway 4G) mais aussi, en juin, un Slide au format phablette. Chez lui, une puce MediaTek uniquement compatible avec la 4G, mais aussi un écran de 5,5 pouces HD ou qHD, le tout étant situé sous de la barre des 200 euros. On devrait en savoir rapidement plus, puisque la phablette sera disponible courant juin.

 

Les annonces attendues

De nouvelles déclinaisons du Samsung Galaxy S5

Galaxy S5 Prime

Le Galaxy S5 Prime

Samsung fait partie de nos plus grands pourvoyeurs de smartphones, lui qui monopolise la plus grande partie du marché Android. Et cela ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin. On n’attend pas moins de trois déclinaisons de son Galaxy S5, lancé au moins d’avril, à commencer par une mouture « Active ». Il s’agirait là d’une version sportive du Galaxy S5, toujours étanche, mais cette fois avec une certification IP68 (au lieu d’IP67), un capteur photo stabilisé et, selon certains bruits de couloir, un écran de 5,2 pouces. Déclinaison solide oblige, des boutons physiques feraient leur apparition sous l’écran.

Autres appareils dont on attend l’annonce dans les prochaine semaines : le Galaxy S5 Prime. Il s’agirait d’une version haut de gamme de l’appareil que nous connaissons, probablement équipé d’un SoC Snapdragon 805 couplé à un écran QHD et à une coque en métal. Des caractéristiques sans concession pour mieux challenger les autres constructeurs de smartphones. En parallèle, on attend en ce mois de juin un Galaxy S5 mini, décliné en une palette de coloris acidulés, dans un probable format 4,5 pouces et doté d’un processeur Snapdragon 400. Tout cela reste à confirmer très rapidement.

Chez HTC, des déclinaisons également

HTC One Ace

Le HTC One M8 Ace

Samsung n’est pas seul à mijoter dans ses labos des déclinaisons de son smartphone phare. Chez HTC, on parle d’une version revue à la baisse du One M8, le HTC One M8 Ace. Il serait habillé d’une coque en plastique et délaisserait l’UltraPixel pour un capteur de 13 millions de pixels, tout en conservant un SoC Snapdragon 801. À son côté, un HTC One M8 Prime s’est déjà laissé entrevoir, avec une coque toujours en métal, mais aussi un Snapdragon 805, 3 Go de RAM et un capteur UltraPixel passant de 4 millions de points à 16 mégapixels. De belles promesses encore à confirmer toutefois.