Broadcom vient d’annoncer une nouvelle puce qui permettra aux supports de rechargement sans fil de prendre en charge les 3 normes actuellement existantes. Plus besoin de se poser la question de la compatibilité de son smartphone avec la base de recharge, cette dernière les supportera tous.

broadcom-wireless-charging

Il existe actuellement trois standards de rechargement sans fil pour les terminaux mobiles, portés par trois organismes différents : le Qi du WPC (Wireless Power Consortium), le Rezence du A4WP (Alliance For Wireless Power) et la technologie inductive du PMA (Power Matters Alliance). Récemment, les deux derniers acteurs ont annoncé travailler main dans la main pour chacun intégrer la technologie de l’autre. Le marché est toutefois encore relativement segmenté entre ces trois technologies. Broadcom vient d’annoncer une puce, BCM59350, qui permet de prendre en charge les trois technologies au sein d’un seul produit.

Cette puce a déjà été envoyée aux fabricants pour qu’ils puissent développer des smartphones compatibles avec les trois technologies de recharge sans fil. Ce qui permettra de poser son terminal mobile sur n’importe quelle base de rechargement sans fil, sans se préoccuper de la technologie utilisée. Broadcom indique une efficacité de 88%, le reste étant « perdu » en chaleur. La puce permet des charges rapides avec 7,5 watts à la place de la limite de 5 watts des chargeurs USB lambda. Enfin, la puce choisira automatiquement la technologie de recharge à utiliser.

L’impact de la recharge sans fil sur la batterie

La technologie de recharge sans fil peut sembler pratique mais comme nous l’indiquions dans notre dossier consacré au sujet, ce fonctionnement est légèrement néfaste pour la durée de vie de la batterie. En effet, cette dernière n’apprécie pas vraiment la chaleur alors que la recharge sans fil perd de l’énergie transformée en chaleur lors de l’opération.