Comme prévu, Micromax vient de dévoiler son nouveau smartphone installé sous Cyanogen OS, le Yureka. Un téléphone doté d’un rapport qualité-prix imbattable, mais réservé uniquement au marché Indien.

micromax yu yureka

Hier, nous apprenions que OnePlus ne pourrait plus commercialiser son One en Inde tant qu’il serait installé sous CyanogenMod 11S. La cause de cette interdiction est liée au constructeur indien Micromax, qui a signé une clause d’exclusivité avec Cyanogen pour la commercialisation d’un téléphone tournant sous son OS, Cyanogen OS 11. Ce téléphone à l’origine d’un feuilleton judiciaire à désormais un nom, le Yureka ou, comme le surnomme déjà Micromax, « le Zeus des smartphones ». En toute simplicité (ou OKLM comme disent les jeunes).

micromax yu yureka dos

Sur le papier, il faut néanmoins admettre que Yureka est un très bon smartphone d’entrée de gamme. Vendu 8 999 roupies Indiennes (soit 115,69 euros environ), le Yureka est un téléphone avec un écran HD de 5,5 pouces (soit une résolution de 267 ppi environ), d’un processeur Snapdragon 615 octo-core cadencé à 1,5 GHz, de 2 Go de DDR3, d’un appareil photo dorsal de 13 mégapixels, d’un capteur frontal de 5 mégapixels et enfin d’une batterie de 2500 mAh. Le smartphone est naturellement compatible avec la 4G et est capable d’embarquer deux cartes SIM. Sa mémoire interne est de 16 Go extensible avec une carte SD de 32 Go maximum.

fiche technique yureka

Comme prévu, c’est bien Cyanogen OS 11 qui sera installé par défaut sur le smartphone. Celui-ci est basé sur une version 4.4.4 d’Android et comprend les applications de Google. La fiche du Yureka insiste d’ailleurs assez peu sur cet aspect. Tout juste apprend-on qu’il assurera de bonnes performances, un niveau de sécurité élevé et proposera son lot de personnalisation. Du blabla marketing classique.

Les précommandes du Yureka débuteront demain, le 19 décembre, sur Amazon Inde uniquement, pour une livraison prévue pour la mi-janvier.