On voit tous les ans le fameux Sunpartner au Mobile World Congress, où la firme présente les dernières avancées de sa technologie pour écrans photovoltaïques. Elle montrera cette année un modèle prototypal avancé et annonce déjà ses intentions de passer à l’étape supérieure.

Kyocera

Il y a tout juste un an, c’est en catimini que quelques chanceux pouvaient découvrir un prototype de smartphone Alcatel One Touch doté d’un écran Wysips Crystal, c’est-à-dire d’une dalle intégrant une couche truffée de cellules photovoltaïques destinées à la charge de l’appareil. Pour l’édition 2015 du Mobile World Congress, Sunpartner, l’entreprise qui en est à l’origine, compte faire un peu mieux en présentant de manière beaucoup plus officielle un smartphone Kyocera équipé de sa technologie. Il s’agira d’un prototype de smartphone durci du Japonais, a priori le Torque XT déjà disponible aux USA, selon le visuel fourni par la marque, tandis qu’un autre Torque, légèrement plus puissant et mieux armé en termes d’écran justement, sera disponible en Europe dans le courant de ce premier semestre. Le téléphone ainsi montré sera équipé de la technologie Wysips Crystal, qui assure 90 % de transparence et est épais de 0,5 mm.

L’annonce de Sunpartner s’accompagne de quelques interrogations de poids, puisque l’on ignore à quelle hauteur sa technologie, placée sur un écran de 4 pouces, est capable d’assurer la charge d’une batterie de téléphone montant à 2500 mAh. On se souvient qu’en 2013, Synpartner parlait de 2,5 mW par cm2 lors d’une exposition au soleil, ce qui demanderait plusieurs heures pour charger entièrement un téléphone. Toutefois, dans le cas du smartphone Kyocera, spécialiste, pour sa branche mobile, des appareils durcis, il ne s’agit plus seulement de viser les travailleurs sur des chantiers, les pêcheurs, les agriculteurs ou les pompiers : l’option doit permettre d’augmenter l’autonomie du téléphone lors de longues expéditions (randonnées, par exemple) et permettre de suffisamment charger la batterie pour passer des appels d’urgence.

S’il n’est encore qu’un prototype, le smartphone Kyocera sous l’écran duquel un film Wysips a été placé est annoncé comme pleinement fonctionnel. C’est d’ailleurs en s’appuyant sur cette démonstration que l’entreprise souhaite convaincre pleinement de futurs collaborateurs dans le cadre de l’équipement de smartphones produits en grand nombre : Sunpartner annonce ainsi « avoir entamé des discussions avancées avec plusieurs fabricants d’écrans pour lancer la fabrication de son composant photovoltaïque invisible en mass production ». Pour une commercialisation en 2016 ?