Yahoo planche sur une manière originale d’assurer la sécurisation biométrique des terminaux mobiles. La firme américaine prévoit la reconnaissance… des oreilles.

Yahoo

Yahoo, de plus en plus investi dans le monde du mobile – il compte ainsi lancer son propre assistant vocal, à la manière de Google Now ou de Siri – cherche à proposer une méthode de sécurisation des smartphones innovante : elle s’appuie sur la reconnaissance de l’oreille de son propriétaire. C’est d’ailleurs cette technologie que Yahoo a présentée à la conférence Computer-Human Interaction organisée il y a quelques jours à Séoul, en Corée.

La firme américaine travaille, par le biais de sa branche Yahoo Labs, sur un projet baptisé Bodyprint. Et pour lui, pas question de compter sur des capteurs onéreux intégrés aux téléphones, à l’image des lecteurs d’empreintes digitales désormais courants sur les mobiles, ou mêmes des capteurs oculaires, comme Vivo souhaite l’intégrer à son prochain X5 Pro. Yahoo préfère utiliser l’écran tactile multipoints d’un téléphone pour reconnaître la forme d’une oreille, spécifique à chaque individu, afin de déverrouiller l’appareil. Et ce n’est pas tout : les tests menés par les équipes Yahoo indiquent que le système peut fonctionner avec l’impression du poing sur l’écran, des phalanges de la main, de la paume ou encore du bout des doigts lorsque l’appareil est tenu à peine main. Yahoo explique avoir testé son système avec une douzaine de personnes et avoir obtenu une précision de 99,98 % pour l’ensemble des parties du corps pouvant être scannées et un taux de rejet de 26,82 % « pour éviter les faux positifs ». Les oreilles, quant à elles, obtiennent 99,8 % d’authentification avec un taux de rejet d’un essai sur 13.

Yahoo

Un système d’authentification biométrique moins onéreux que les capteurs habituels, basé essentiellement sur le logiciel : oui, mais pour quels usages ? Yahoo évoque notamment la possibilité de décrocher à un appel en portant le téléphone à l’oreille, ce qui permettrait de ne décrocher que lorsque celle du propriétaire de l’appareil serait reconnue ; plusieurs profils pourraient en outre être enregistrés dans un même appareil. Rappelons qu’actuellement, même lorsqu’un mobile est verrouillé, n’importe qui peut répondre à un appel entrant.

Cette méthode de sécurisation biométrique, encore à l’état expérimental, vise une sécurisation des mobiles simplifiée. Yahoo n’a pour l’heure mentionné aucun projet commercial précis, qu’il s’agisse d’un terminal développé par ses soins ou d’un partenariat conclu avec un tiers. Elle mérite toutefois d’être surveillée de près.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid