Selon un cabinet d’étude asiatique, 2016 s’annonce comme l’une des plus mauvaises années à venir. La faute, selon lui, à l’arrivée d’un iPhone 7 qui ne parviendrait pas à se démarquer de l’iPhone 6S et de nouveautés qui n’arriveront pas avant 2017.

iphone sE numerama

C’est Ming-Chi Kuo, un spécialiste de la marque Apple connu pour ses prévisions souvent réalistes lorsqu’il s’agit de la Pomme, qui tire la sonnette d’alarme. Selon lui, 2016 s’annonce comme l’une des plus mauvaises années d’Apple. Selon ses prévisions, les ventes d’iPhone en 2016 seraient plus mauvaises qu’en 2014 et Apple serait la seule marque du top 5 mondial des vendeurs de smartphones de 2016 à voir ses ventes baisser. Et tant pis pour la crédibilité de ce top, si ce classement considère Oppo ou Vivo comme les quatrièmes et cinquièmes plus gros vendeurs de smartphones dans le monde, oubliant Lenovo, Xiaomi ou LG…

kgi-iphone-stats

Les prévisions de ventes de Ming-Chi Kuo pour l’année 2016.

Ming-Chi Kuo va encore plus loin dans son analyse et prévoit que dans le pire des cas, Apple pourrait vendre 190 millions de smartphones cette année, soit 18,1 % de ventes en moins qu’en 2015 et dans le meilleur des cas, 205 millions de smartphones, soit 11,6 % de moins qu’en 2015. Des prévisions particulièrement pessimistes, puisque de nombreux autres analystes s’accordent sur le fait que 2016 ne sera certes pas une grande année pour Apple, mais que l’Américain devrait parvenir à commercialiser entre 210 et 230 millions d’iPhone. Ce serait moins qu’en 2015, où Apple a écoulé plus de 230 millions d’iPhone au cours de l’année.

 

Des innovations techniques qui n’arriveront pas avant 2017

Ces estimations pessimistes s’expliquent par le fait que l’iPhone 7, qui devrait être annoncé à la fin de l’été 2016, ne disposerait pas d’assez de nouveautés pour convaincre les utilisateurs de changer d’appareil. On s’attend en effet à ce qu’Apple introduise de nouveautés importantes sur son iPhone, telles que des écrans AMOLED (possiblement incurvés comme sur les Galaxy S edge), des dos en verre ou un nouveau design en 2017 et pas avant. L’iPhone 7, prévu pour cette année s’annonce comme une nouvelle variant de l’iPhone 6S actuel.

Dans tous les cas, voir les ventes d’Apple baisser n’est jamais un très bon signe pour le marché du smartphone en général. Quand l’une des locomotives s’essouffle, c’est souvent l’ensemble du marché qui trinque. Ces analyses se fondent toutefois sur les dernières informations connues — on sait que Samsung et LG construisent actuellement des usines pour fournir Apple en écrans AMOLED — mais ne se basent pas sur ce que prévoit réellement Apple. Qui sait, en fait, ce que la marque à la pomme nous réserve réellement pour l’iPhone 7 ?