Turing Robotic Industries dévoile aujourd’hui un nouveau super smartphone : le Monolith Chaconne. Un smartphone qui devrait pouvoir faire tourner des jeux 3D assez facilement.

turing monolith chaconne 1

Avant que cet article ne commence, et que vous, chers lecteurs, commenciez à préparer vos commentaires cyniques sur notre degré de naiveté, précisons que tous les sujets à propos de Turing sont désormais traités avec une bonne dose d’ironie.

La semaine passée, Turing Robotic Industries, qui doit normalement sortir un vrai téléphone un jour, a présenté dans une newsletter un projet de smartphone pour le moins innovant. Le Turing Cadenza, puisque c’est son nom, était alors annoncé avec deux processeurs Snapdragon 830, 12 Go de mémoire vive, un capteur photo dorsal de 60 mégapixels… bref, une fiche technique coincée entre le ridicule et l’indécence.

turing monolith chaconne

Certainement fier de son coup d’éclat, le constructeur fait dans la surenchère et annonce, toujours par le biais de sa newsletter, le Turing Monolith Chaconne, dont le design se situe à la frontière entre une souris d’ordinateur et un robot aspirateur (d’après Vincent). Et côté caractéristiques techniques, autant dire que le Cadenza est un petit joueur à côté de ce Monolith.

On y trouverait ainsi trois processeurs Snapdragon 830 (SoC qui n’a pas été annoncé, rappelons-le) couplés à 16 Go de mémoire vive cette fois. L’écran WQHD du Cadenza étant un peu léger, Turing opte cette fois pour une dalle 4K de 6,4 pouces, sur laquelle s’afficheront merveilleusement bien les clichés de 60 mégapixels que vous prendrez avec le capteur dorsal. Si votre truc, c’est plutôt le selfie, sachez que la firme opte pour du dual-camera de 20 mégapixels en façade.

turing monolith chaconne 2

Histoire d’exploser le monde de la batterie (un peu comme le Galaxy Note 7) Turing mise encore sur les piles à hydrogène et du graphène. Un accumulateur de 120 WH qui cumule 3400 et 2600 mAh, pour un total de 6000 mAh donc. Le stockage interne augmente aussi avec 768 Go de mémoire flash, extensible via deux ports microSD de 256 Go pour un total de 1,2 To de données.

Comme le Cadenza, le mobile serait lancé sous Swordfish OS, interface dont on ne connait absolument rien. La sortie du Monolith Chaconne est prévue pour 2018, et on espère que le constructeur aura alors opté pour un Snapdragon 840 plutôt que pour ce vieillissant Snapdragon 830.