Facebook est en train de tester un service pour accéder rapidement à des jeux pour mobile depuis l’application Facebook Messenger. L’entreprise renforce ainsi sa présence dans le domaine des jeux vidéo.

Shuffle Cats

Facebook Messenger n’est plus à présenter. Le fameux service de messagerie instantanée du leader des réseaux sociaux s’est beaucoup développé depuis son apparition sur les smartphones. Et si tous les utilisateurs peuvent déjà échanger rapidement des messages et des appels avec leurs contacts Facebook, ils pourront bientôt accéder à des jeux accessibles directement depuis la plateforme.

 

Des tests en Nouvelle-Zélande

D’après TechCrunch, Facebook est en train de tester, en Nouvelle-Zélande, un service baptisé « Instant Games » qui permet aux internautes de lancer un jeu directement depuis Messenger. Comme on pouvait s’y attendre, il ne s’agit pas de titres destinés aux fans hardcore de jeux vidéos. Loin de là.

shuffle-cats-jeu

Facebook préfère en effet rester sur un terrain qu’il connaît bien : les social games. En Nouvelle-Zélande, l’entreprise est donc en train de tester un jeu de cartes en ligne nommé « Shuffle Cats Mini » développé par King qui s’était fait connaître avec le célèbre Candy Crush. Les studios Big Vikings serait également en train de préparer un jeu adapté à ce service.

Facebook continue ainsi de renforcer son activité dans le secteur des jeux passe-temps, communément qualifié de casual en anglais. Récemment la firme de Mark Zuckerberg a annoncé Gameroom, son application pour télécharger des jeux PC dans le même genre. En outre, Messenger propose déjà de défier ses amis dans des mini-jeux de football et de basketball ou pour une partie d’échecs. D’après The Information, la plateforme « Instant Games » proposera également des jeux asynchrones où il faut attendre que l’adversaire réalise son tour avant de pouvoir agir.

 

Concurrencer iOS et Android

Au-delà de ça, Facebook montre également une volonté de marcher sur les plates-bandes d’iOS et d’Android en proposant une nouvelle plateforme pour accéder à des jeux mobiles. En d’autres termes, cela signifie plus de trafics pour Facebook et, par conséquent, plus de revenus.