La location de smartphones offre des tarifs plus ou moins intéressants, selon la marque de l’appareil et le loueur. Il s’agit aussi d’un engagement, il est donc impératif de consulter les différentes propositions qui existent sur le marché et leurs conditions. Avant de souscrire à un tel contrat, il est nécessaire de prendre en compte de nombreux critères pour ne pas avoir de mauvaises surprises et trouver le meilleur deal.

2w_u2-ah57e-charlz-gutierrez-de-pineres

D’après une étude de l’UFC Que choisir, la location de smartphones peut être envisagée comme une alternative pour ceux qui ne peuvent trop investir financièrement dans un smartphone haut de gamme. Toujours selon l’UFC, il n’y aurait que 11 % des consommateurs qui seraient prêts à payer plus de 600 euros dans un smartphone. Mais quelles sont les conditions pour souscrire à un contrat de location de smartphone, et s’agit-il- d’une solution économique ?

Qui propose les services de location ?

Les débuts de la location remontent à 2013, chez Free Mobile. Aujourd’hui, d’autres se sont lancés dans ce type de service comme l’opérateur SFR, mais aussi des enseignes comme la Fnac ou encore des constructeurs tels que Samsung, allié au spécialiste de la location Evolis avec son service UptoYou.

Quel contrat choisir ?

On recense deux types de locations : la longue durée et la location avec option d’achat. Le premier est un contrat qui lie le loueur au souscripteur pendant une durée délimitée — souvent de 12 ou 24 mois —  durant laquelle un smartphone est prêté. Ce dernier doit être rendu à la fin du contrat. La deuxième solution, avec option d’achat, permet de fixer à la fin du contrat un prix d’achat pour que le client puisse conserver le smartphone. Il reprend le principe du crédit à la consommation, avec un organisme de crédit.

Quels sont les prix ?

Il faut savoir que moins le forfait choisi est élevé, plus le prix de location du mobile est important.

Source : Que Choisir

Source : Que Choisir

Que Choisir montre avec l’exemple du Samsung Galaxy S7 de 32 Go pour un contrat de 24 mois, qu’il faut en effet prendre ses précautions avant de souscrire. Le terminal a un prix d’achat de 699 euros. Sans contrat téléphonique, un contrat CIC Mobile Évolution avec engagement reviendrait, en tout et sans assurance, à 503,76 euros, contre 719,76 euros sans engagement. Pour Free, en plus de l’apport initial de 109 euros, il faut compter un investissement de 565 euros sur 24 mois alors que SFR propose 552 euros ou 911,76 euros avec le prix de l’assurance. Si on regarde directement du côté de Samsung, c’est 737 euros, et pour la Fnac, environ 770 euros.

Certains loueurs peuvent demander aussi un dépôt de garantie de 200 euros, remboursé après trois mois s’il n’y a pas d’impayés.

SFR fait également une remise commerciale de 5 euros par mois la première année à laquelle s’ajoute une autre réduction du même montant si vous venez d’un autre opérateur et que vous souhaitez porter votre ligne.

Comment garantir son appareil ?

Il peut s’ajouter des frais supplémentaires, notamment pour garantir son appareil prêté. Par exemple, SFR vend une garantie vol et casse de ses smartphones pour 14,99 euros par mois. Ce type de garantie possède cependant beaucoup d’exclusions. Si vous perdez votre terminal ou que celui-ci tombe en panne, votre souscription à la garantie pourrait ne pas vous couvrir. D’autant plus que celle-ci est presque inutile puisque votre assurance habitation vous protège déjà de ce type de problème.

Et si je veux changer de smartphone ?

Certains loueurs vous permettront d’échanger votre smartphone pour un nouveau modèle, dès le quatrième mois, mais  à condition de se réengager, comme c’est le cas chez SFR.

Comment résilier la location de mon smartphone ?

La location, dans la grande majeure partie du temps, impose un engagement de 12, voire 24 mois, qui devra impérativement être honoré par le souscripteur. Le CIC propose une formule sans engagement, mais à presque dix euros supplémentaires par mois.

Pour résilier l’abonnement mobile, Free applique une majoration de cinq euros. SFR de son côté oblige les clients à rester abonnés six ou douze mois.

Rendre son smartphone

Quand le contrat arrive à terme, il est temps de se séparer de son terminal. Celui-ci doit être rendu dans un état d’usure dit normal, avec l’ensemble de ses accessoires. Vous devez également supprimer tous les contenus, et déconnecter vos comptes de l’appareil. Si votre loueur relève des rayures ou toute autre trace de choc, il pourra vous être demandé une indemnité allant, en moyenne, de 75 à 250 euros chez les opérateurs SFR et Free. Du côté de CIC Mobile Évolution, le smartphone doit juste pouvoir s’allumer. Peu importe son état, vous ne serez pas pénalisé.

Si vous souhaitez le conserver, il faut penser lors de la souscription à choisir un contrat avec option d’achat et non à longue durée.

Vous l’aurez compris, on ne peut que vous conseiller d’être très attentif aux prix et conditions, car selon le contrat et l’offre, vous pourrez vous retrouver à payer cher pendant un à deux ans, vous faire facturer des indemnités, sans rien n’avoir au final, ou alors finir avec un appareil qui vous appartient, certes, mais qui se trouve dépassé ou dans un mauvais état. 

À lire sur FrAndroid : ZTE se lance dans la location-achat de smartphones aux États-Unis : une bonne affaire ?

Chargement

Etes-vous prêts à souscrire à un contrat de location de smartphones ?

Merci d'avoir voté.
Vous avez déjà voté pour ce sondage.
Sélectionnez une réponse s'il vous plait.