Red a dévoilé le Hydrogen One, un smartphone « holographique » promettant monts et merveilles.

Le fabricant Red Digital Cinema, qui a bousculé l’industrie cinématographique il y a 10 ans avec ses caméras (vraiment) révolutionnaires, a réagi à la découverte le mois dernier d’un brevet portant sur un smartphone.

La marque a effectivement confirmé qu’elle préparait un smartphone pour le 1er trimestre 2018, par le biais d’un communiqué criblé de mots-clés caricaturaux qui, comme le souligne Imaging Resource, passerait presque pour une satire sortie d’une comédie de science-fiction. Sauf que c’est du premier degré.

Avec le HYDROGEN ONE (écrit en capitales), « le futur des communications personnelles, la 2D, la 3D, la réalité virtuelle, la réalité augmentée, la réalité mixée et la capture d’image vont d’un seul coup changer pour toujours ».

Écran holographique

Concrètement, l’appareil est un smartphone Android muni d’un écran « holographique » « professionnel » de 5,7 pouces, fait de « nanotechnologie », avec lequel il n’est « plus nécessaire » de porter de lunettes pour profiter de contenus « multi-dimensionnels ». Cet écran permettra de voir des contenus 2D en pleine résolution, des contenus 3D stéréoscopiques et des contenus holographiques RED Hydrogen 4-View à 4 points de vue.

Désolé Red, mais c’est ce qu’on appelle humblement un écran auto-stéréoscopique, comme on en trouve depuis des années dans des produits de grande série tels que la Nintendo 3DS.

Caméra stéréoscopique

Le plus intéressant — mais le communiqué ne fait qu’évoquer la « création de contenu H4V » — c’est que l’appareil semble embarquer une caméra stéréoscopique. On distingue effectivement deux lentilles juxtaposées sur l’illustration. De quoi photographier et filmer en relief, mesurer la profondeur et faire de la réalité augmentée.

La même image traitée révèle le double capteur

Smartphone modulaire

Le smartphone propose par ailleurs de bonnes idées : tel un Motorola et ses Moto Mods, il incorpore « une interface à haut débit » destinée à accueillir des modules, tels qu’une future caméra de meilleure qualité.

L’appareil s’intègre à l’inverse au système de caméras Red Digital Cinema, pour lesquelles il pourra servir de moniteur.

Pour le reste des caractéristiques, on sait seulement qu’il offrira un port USB-C et un logement microSD.

Prix

Le tarif du RED Hydrogen One démarre à 1200 dollars pour la version aluminium, mais il culmine à 1600 dollars pour la version en titane. Les plus aventureux peuvent le réserver dès aujourd’hui. Le fabricant est si confiant qu’il prétend qu’ils ne pourront honorer toutes les commandes.

J’ai beaucoup d’estime pour Red et pour leur gamme de caméras, je suis plein d’espoir concernant ce smartphone, j’espère qu’il poussera les acteurs historiques de la téléphonie mobile à franchir un cap en capture d’image… Malheureusement ce communiqué prétentieux rappelle cruellement les fausses promesses et les échecs commerciaux d’autres fabricants. Encore faudra-t-il que l’appareil entre en production !