Le smartphone holographique Red Hydrogen One se dévoile sous toutes ses coutures.

Red dévoile un peu plus son smartphone « holographique » Hydrogen One, par le biais d’une prise en main exclusive accordée au célèbre youtuber américain Marques Brownlee, ambassadeur malgré lui, puisqu’il tourne avec des caméras Red.

La vidéo ne nous apprend malheureusement aucune nouvelle caractéristique technique, mais elle nous fait découvrir l’apparence quasi définitive de l’appareil, et Marques y livre ses premières impressions concernant l’écran « holographique ».

Design industriel et fonctionnel

Le Red Hydrogen One arbore donc un design industriel et fonctionnel, fait de métal et de kevlar. La tranche est constituée d’encoches au creux desquelles on trouve le bouton d’alimentation, intégrant le lecteur d’empreinte digitale, comme sur les Sony Xperia, les boutons de réglage du volume, mais aussi un déclencheur photo et vidéo.

On découvre pour la première fois la face avant du produit, arborant un écran de 5,5 pouces « super haute définition » (sans plus de précision à ce stade), avec d’épaisses bordures et une paire de haut-parleurs stéréo de part et d’autre, si bien que l’appareil est plus imposant qu’un iPhone 7 Plus ou qu’un OnePlus 5.

Un écran holographique « assez impressionnant »

Marques se dit « assez impressioné » par le mode d’affichage dit « holographique », en fait un affichage auto-stéréoscopique à quatre points de vue, comme on en trouve sur la Nintendo 3DS et sur d’autres écrans 3D sans lunettes. Le youtuber qualifie le mode 2D de « génial » (« fantastic »).

Une caméra de cinéma de poche

Last but not least, Marques n’a pas pu juger de la qualité de la paire de capteurs photo et vidéo, mais Red nous apprend aujourd’hui qu’ils reposent sur le même type de capteur Helium que celui des meilleures caméras de cinéma maison, telles que la RED Weapon 8K, et qu’il filmera mieux que n’importe quel autre smartphone et même que n’importe quel appareil photo hybride ou reflex du marché. Seule une caméra de cinéma ferait mieux.

Et les contacts au dos permettront de lui adjoindre des modules, présentés par Marques comme « des Motorola Modo Mods dopés aux stéroïdes ». Il est par exemple question d’optiques cinéma amovibles avec des roues graduées.

Prix et disponibilité

Red en montrera davantage dans un mois. D’ici là, les plus motivés peuvent encore le précommander, pour 1200 ou 1600 dollars selon qu’il soit en aluminium ou en titane. Mais on ne connait toujours pas la date de lancement.

À lire sur FrAndroid : Red veut prouver que son projet de smartphone « holographique » est sérieux