Vous avez encore sept heures pour pouvoir acquérir les 105 derniers modèles Vertu.

Vertu a fermé ses portes. Créé au Royaume-Uni par Nokia en 1998, Vertu a été vendue par Nokia en 2012 au groupe de private equity suédois, EQT VI, pour environ 175 millions de dollars. En 2015, EQT l’a vendue à nouveau à Godin Holdings basé à Hong Kong pour un montant inconnu. Un peu plus tôt cette année, Vertu a été une nouvelle fois vendue à un fonds d’investissement français, derrière lequel se trouve le milliardaire turque Hakan Uzan. Enfin, l’entreprise a annoncé la fermeture de ses portes en juillet 2017.

Notre dernière prise en main du modèle Constallation

Vertu vendait des téléphones et des smartphones à plusieurs milliers d’euros. En effet, il existe un public intéressé pour acheter un smartphone à 4 000 dollars. Vertu mettait en avant les éditions limitées ainsi que la conception artisanale. Pour l’entreprise, posséder un bien matériel rare permettait à ses clients de se sentir unique. C’est le principe du luxe. La marque s’adressait donc à une catégorie de personnes très riches, en d’autres mots : une catégorie où l’argent n’est pas un problème. Ces produits étaient sans doute perçus comme un reflet de leur identité et un signe de recherche extérieure.

Une enchère pour récupérer 105 modèles Vertu

Avec une dette de 166 millions de dollars, soit 141 millions d’euros, Vertu doit dégager des fonds pour payer ses créanciers. Une enchère vient donc de démarrer, elle finit dans huit heures. Vous pouvez acquérir 105 modèles issus du musée Vertu, datant de 2002 à 2015. Certains produits ne fonctionnent pas, d’autres sont des prototypes.

L’enchère est actuellement à environ 66 000 euros, mais elle continue de grimper.