MediaTek risquerait bien de constituer un concurrent de taille pour Qualcomm et Intel pour la seconde partie de l’année mais également pour 2015. La société a profité du Computex pour annoncer une nouvelle puce à destination des tablettes mais également partager avec nous sa vision du future. MediaTek a donc revu à la hausse ses chiffres pour 2014 et aborde même l’année 2015 avec ses premières puces gravées en 20 nm pour en abaisser la consommation.

Mediatek soc

C’est la première année que la société MediaTek est présente au Computex, le grand salon informatique et nouvelles technologies qui se tient chaque année à Taipei. La société a annoncé de nombreuses puces cette année mais peine encore à intégrer les smartphones haut de gamme. Cela pourrait bien changer à partir du second semestre 2014 et plus particulièrement à partir de 2015. MediaTek a en effet annoncé que les objectifs de vente allaient être dépassés. Pour rappel, la société espérait écouler 40 millions de puces pour les smartphones et 15 millions à destination des tablettes sur l’année 2014. Avec une meilleure visibilité sur les commandes, la société indique donc être en mesure de dépasser ces chiffres. À titre de comparaison, Intel compte vendre 40 millions de puces à destination des tablettes cette année.

Cap vers les puces 20 nm

MediaTek compte sur ses nouvelles puces quad et octo-core avec support de la 4G ainsi que ses premières puces 64-bit qui verront le jour au cours du second semestre 2014. Pour 2015, MediaTek vient d’annoncer que l’entreprise allait dorénavant faire appel à un process de gravure de 20 nm à la place de l’actuel 28 nm. Le but : graver les puces plus finement afin que celles-ci consomment moins, chauffent moins et prennent moins de place au sein des appareils. Qualcomm compte également passer au 20 nm dès la fin de l’année avec ses Snapdragon 808 et 810.

MT8127 : support du codec H.265 pour les tablettes

MediaTek a également annoncé une nouvelle puce à destination des tablettes : la MT8127. Son principal intérêt est le support du décodage codec H.265/HEVC. Celui-ci remplacera à terme le H.264 et permet de réduire par deux la taille d’une vidéo tout en conservant une même qualité d’image. Cette technique nécessite une puissance processeur accrue et le support matériel du décodage permet de décharger le processeur (donc de consommer moins d’énergie) au profit d’une unité de calcul spécifique. Chez MediaTek, pour le moment, seule la puce MT6592 à destination des smartphones permet le décodage du H.265. La MT8217 présentée par MediaTek comporte quatre cœurs ARM Cortex-A7 cadencés à 1,5 GHz ainsi qu’une puce graphique Mali-450 MP4. Malheureusement, le SoC ne prend en charge les définitions d’écran supérieures à 1920 x 1200.

Toutes ces nouveautés permettront-t-elles à MediaTek de faire son entrée dans le monde des smartphones et tablettes haut de gamme ? C’est la question qui reste encore en suspens.