Woolim est une tablette qui fonctionne sous une version dérivée d’Android et commercialisée en Corée du Nord. Le régime a fortement limité ses fonctionnalités.

tablette-woolim

La Corée du Nord est souvent désignée comme étant le pays le plus fermé au monde. Quand on en entend parler, c’est essentiellement pour rappeler la dureté du régime politique en place et les velléités belliqueuses qu’il entretient à l’égard des grandes puissances capitalistes.

Il n’est donc pas très surprenant d’apprendre que les objets technologiques en circulation dans le pays sont extrêmement surveillés par les autorités. À l’occasion du Chaos Communication Congress (CCC) en Allemagne, un festival dédié à la culture du hackingun groupe d’ingénieurs a décortiqué une tablette Android vendue en Corée du Nord. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les fonctionnalités de celles-ci sont particulièrement limitées.

Connexion restreinte

L’article de Motherboard, qui a couvert le festival, nous livre ainsi plusieurs détails intéressants sur cet appareil baptisé Woolim. Fabriquée par le constructeur chinois Hoozo, la tablette a été dépouillée de ses puces Wi-Fi et Bluetooth par les autorités nord-coréennes. La connexion est ainsi strictement limitée au réseau interne du pays, peut-être avec le réseau cellulaire.

En outre, seuls les contenus approuvés par le gouvernement peuvent être téléchargés. Les utilisateurs peuvent ainsi oublier la possibilité d’installer des fichiers APK issus de développeurs tiers.

woolim

Captures d’écran

Encore plus incongru, la tablette effectue une capture d’écran automatique à chaque fois que l’on ouvre une application. Et celle-ci ne peut pas être supprimée. D’après les ingénieurs du CCC, il est très peu probable que les utilisateurs nord-coréens trouvent un moyen d’outrepasser ces mesures.

Hormis ces limitations, la version dérivée d’Android embarquée par Woolim propose des fonctionnalités basiques. Celles-ci permettent de prendre et de regarder des photos, de régler un réveil, de faire du traitement de texte ou encore d’écouter de la musique. Il est aussi possible de profiter de jeux mobiles dont une copie d’Angry Birds.

La tablette coûterait entre 160 et 200 euros.

Crédit photo : Motherboard