Comme tous les six mois ou presque, Xiaomi présente la nouvelle version de sa Mi TV, son écran de télévision sous Android. C’est au cours d’une conférence promettant une « nouvelle génération » de produits que la firme chinoise a annoncé son nouvel appareil, alors que l’on s’attendait plutôt à la nouvelle mouture de sa tablette Mi Pad. Ce sera donc pour un peu plus tard, probablement en même temps que son futur Mi 5, lui aussi très attendu.

XIaomi

Sans grande surprise, Xiaomi ne passe toujours pas à Android TV avec sa Mi TV 3, mais se contente ici d’une version modifie à sa sauce d’Android 5.1 Lollipop. Son téléviseur bénéficie donc d’une mise à jour logicielle substantielle, mais tire sa spécificité d’un autre point. Car chez cette TV, la dimension « intelligente » ne se situe pas derrière l’écran, comme chez ses concurrentes, mais dans un haut-parleur faisant office d’unité centrale. Grosso modo, la Mi TV 3 se présente donc comme un moniteur de 60 pouces, doté d’une résolution 4K  (la dalle est fournie par LG), cerclé d’aluminium anodisé (attention les yeux) et mesurant 11,6 mm d’épaisseur au plus fin, et 36,7 mm au plus épais. L’écran embarque son propre processeur d’image dédié à la compensation des flous de mouvement.

L’appareil, facturé 4999 yuans (environ 690 euros), est fourni avec le Mi TV main board, à savoir son cerveau, et lequel coûte 999 yuans, soit près de 140 euros.

mi-tv3-2 mi-tv3-3

Ce Mi TV main board se présente comme une barre de son très classique. On y retrouve des haut-parleurs et caissons de basses, et surtout la promesse de ne pas avoir à changer d’écran lorsque son logiciel ou son processeur deviennent obsolètes, puisque ces éléments se trouvent dans le board. L’appareil est doté de trois ports HDMI, de deux USB, d’une prise VGA, d’un port Ethernet, d’une prise audio dédiée à un haut-parleur ou encore d’une prise AV in. Le tout est connecté par une seule prise à l’écran, permettant d’éviter la multiplication des câbles à l’arrière de l’écran. Côté technique, le boîtier est doté d’un processeur MStar 6A928 dédié aux écrans 4K, de 2 Go de RAM DDR3, et est compatible avec le WiFi 802.11 a comme le Bluetooth 4.1.

Il est d’ailleurs possible de compléter ce main board avec un haut-parleur supplémentaire, cette fois de forme cylindrique (83 euros) et par une télécommande Bluetooth offrant une fonctionnalité de commande vocale (14 euros). Un ensemble somme toute très complet, mais qui, comme toujours, sera très difficile à se procurer hors des frontières chinoises. Dommage, car il promet de transformer des « TV, écrans et projecteurs en Smart TV » de manière originale.

Xiaomi Mi TV 3 main board Capture d’écran 2015-10-19 à 14.09.12