C’est aujourd’hui un double lancement chez SFR. L’opérateur d’Altice présente en effet son service de sVoD, Zive, ainsi qu’une Box TV permettant de streamer des contenus 4K… justement proposés par Zive. Voici de quoi il retourne. 

zivebox

Altice se montre très clair sur le sujet : entre la disparition de la marque Numericable au profit du plus célèbre SFR et une politique d’investissement massive, il ambitionne de rafler la première place sur le marché des télécoms d’ici 2017. Cela passe par sa politique mobile, mais aussi et surtout par son implication dans le domaine de la fibre — quels que soit les débats qui entourent les technologies employées par le réseau qu’il propose. Et c’est pour faire converger réseau et contenus que le FAI-opérateur mobile présente aujourd’hui sa nouvelle box TV couplée à une offre de sVoD à ses couleurs : Zive.

zivebox-2

La box, en soit, n’a rien que de très classique en termes d’apparence, mais promet beaucoup puisqu’Altice assène qu’elle est bel et bien « la plus puissante du marché », sans toutefois détailler ses éléments techniques. On sait en revanche qu’elle inclut une puce NFC, pour faciliter l’appairage de nouveaux terminaux (mobiles et tablettes) avec la box, du Bluetooth, et se veut un élément central de la maison. Elle abandonne en outre Android, un temps vu chez SFR, au profit d’un logiciel maison, et mise sur un argument de poids : le décodage de contenus 4K. Et en l’absence de chaînes UHD à proprement parler, à charge de son offre de sVoD de proposer les contenus adaptés.

Une offre Zive… réservée aux abonnés SFR

Altice avait su conserver le secret autour de sa nouveauté. Zive est donc un nouveau service de sVoD, c’est-à-dire de streaming vidéo illimité, et facturé 9,99 euros par mois. La formule comprend divers atouts sur lesquels insiste nettement le groupe télécom, à commencer par la possibilité de regarder des contenus sur cinq écrans à la fois, qu’il s’agisse de TV, de PC, de tablettes ou de smartphones. L’offre est compatible avec le visionnage hors-ligne, lequel permet de télécharger pour une durée de 30 jours un nombre limité de contenus (on parle de 25 à l’heure actuelle), et s’appuie sur divers partenariats pour proposer un catalogue comportant films, séries TV et contenus destinés aux enfants.

zivebox-4

Ce catalogue, pour l’heure, est assez mince, justement si l’on exclut les programmes destinés aux plus jeunes. Il compte actuellement 5000 titres, dont certaines séries proposées soit par saisons, soit sous forme d’intégrales. On retrouve donc des séries telles que Desperate Housewives, The Big Bang Theory ou Modern Family, et quelques rares programmes français. Les contenus jeunesse sont nettement plus valorisés, notamment du côté de Disney, dont les films bénéficient d’une catégorie dédiée dans le menu du service. Notez toutefois que contrairement aux autres contenus, appelés à être enrichis, la quarantaine de films Disney fonctionnera sous forme de rotation, le nombre de films n’augmentant donc pas au fil du temps. Et surtout Zive promet d’intégrer 400 contenus UHD 4K dès sa sortie, dont une dizaine de films Sony.

zive-3

Altice promet, d’ici le début de l’année 2016, que son catalogue atteindra les 10 000 contenus, et qu’ils seront 15 000 fin 2016. À plus long terme, il compte en outre produire des programmes maison. Des objectifs louables, mais ternis par un point que la firme s’est bien gardée de mettre en avant : à son lancement, le 17 novembre prochain, Zive sera réservé aux abonnés fibre Numericable (ou plutôt SFR), et gratuite à partir de l’offre Power, et chez les clients mobiles de SFR. Elle sera comprise en tant qu’Extra dans ce cas, ou facturée à part 9,99 euros. Quant aux abonnés chez d’autres opérateurs mobiles ou FAI, ils ne pourront souscrire à une formule Zive qu’à partir de l’année prochaine, sans échéance plus précise. Pour le moment, pas de quoi inquiéter Netflix, en somme.