Incontournable des écrans TV, les mécanismes de renforcement de la fluidité n’ont clairement pas la côte auprès des professionnels. Les réalisateurs hollywoodiens poussent aujourd’hui un (nouveau) coup de gueule.

Pour les professionnels de l’image, une norme reste une norme, autrement dit certains sujets sont des tabous absolus. Les systèmes d’interpolation d’image, plus communément appelés compensation de mouvements, en sont un des principaux. Il porte le nom de Motionflow chez Sony, Intelligent Frame Creation pour Panasonic, Samsung Motion Plus, LG TruMotion, etc.

Bien qu’elle soit appréciée par une certaine partie des utilisateurs, notamment sur les programmes sportifs, vous aurez sans nul doute remarqué que ces solutions d’aide à la fluidité peuvent aussi être à l’origine de certains problèmes comme l’effet soap opéra ou effet caméscope. En particulier sur les films capturés en 23,976 images par seconde (24p), ou l’insertion d’images par interpolation s’avère plus problématique que sur les programmes courants.

Hollywood se rebiffe ?

Si le sujet a déjà été évoqué à plusieurs reprises par certains professionnels, c’est aujourd’hui un groupe de réalisateurs mené par James Gunn (Les Gardiens de la Galaxy Vol.1 & 2) qui pousse un coup de gueule, sous la forme d’une pétition.

On retrouve parmi les soutiens d’autres noms connus, à l’instar de l’acteur Tom Cruise, et d’autres réalisateurs tels que Edgar Wright (Shaun of the Dead, Baby Driver), Matt Reeves (La Planète des Singes), Christopher McQuarrie (MI Rogue Nation, Jack Reacher), Rian Johnson (Star Wars VIII) ou encore Christopher Miller (21 & 22 Jump Street). Christopher Nolan (The Dark Knight, Interstellar) soutiendrait aussi l’initiative.

Le groupe de réalisateurs ne demande pas la suppression pure et simple des solutions d’aide à la fluidité, mais que les fabricants TV désactivent « par défaut » la compensation de mouvement, afin de laisser le choix à chaque utilisateur. Et ce quel que soit le mode image sélectionné.

Une proposition dans la continuité de celle de Reed Morano (Frozen River) en 2014, qui demandait de désactiver la compensation de mouvement sur les contenus autres que les programmes sportifs, et qui s’était soldée par une fin de non recevoir.

Les fabricants TV se montreront-ils plus sensibles à ce nouveau coup de gueule des réalisateurs hollywoodiens ? Signez la pétition pour faire entendre votre voix !

À lire sur FrAndroid : Test de l’Android TV OLED Philips POS9002 : un second essai transformé