La rumeur de l’abandon du marché du micro-processeur par Texas Instruments pourrait réveiller les envies de « liberté » des fabricants de tablettes. Cette « envie de liberté » semble une volonté des fabricants de s’émanciper des fournisseurs : réduction des coûts, autonomie et indépendance, etc.

Kindle Fire

Après HTC qui souhaite s’émanciper de Samsung, Amazon pourrait acquérir la branche « micro-processeurs » de Texas Instruments. Les puces TI équipent les Kindle Fire, la liseuse Nook de Barnes & Noble, les tablettes Archos, du Motorola ou bien encore le Galaxy Nexus. 

Cette acquisition permettrait à Amazon de gagner en indépendance vis à vis des fournisseurs et autres constructeurs, le spécialiste du e-commerce doit également avoir quelques frayeurs sur ses coûts de fabrication : vers qui pourrait-il se tourner si TI arrêtait de produire des puces ? Qualcomm ? NVIDIA ? Sachant que le prix de la puce est un des coûts les plus importants lors de la fabrication d’une tablette, il est essentiel pour TI de maitriser ce poste de dépense.

Néanmoins, l »acquisition de Texas Instruments pourrait être valorisée à plusieurs milliards de dollars.

Source : Calcalist