Au cours du Mobile World Congress en février dernier, Panasonic avait présenté, ses deux nouveaux terminaux tournant sous Android, Eluga et Eluga Power, symboles de leur retour sur le marché européen des smartphones. Et pourtant, la firme japonaise songerait déjà à se retirer de ce marché.

Panasonic

D’après Reuters et le quotidien japonais Nikkei, ce retrait se fera dans les six prochains mois. Panasonic ne semble pas atteindre leur objectif de ventes pour 2012, à savoir 1,5 millions d’unités vendues.

Les causes de cet échec sont légions : la crise économique de la zone euro, la rude concurrence ( Samsung et Apple ne laissant que peu de miettes aux fabricants restants ), une monnaie japonaise bien trop forte, de faibles marges de rentabilité, et enfin un marketing plus que léger de la part de Panasonic.

Même sur leur propre territoire, leurs prévisions de ventes ne sont pas atteintes. Toujours selon le journal Nikkei, le groupe aurait déjà entamé sa restructuration, accompagnée d’une délocalisation de sa division mobile en Malaisie.

Les prochains résultats financiers, qui seront divulgués le 31 Octobre, nous permettront d’en savoir plus sur l’avenir de la société dans le domaine du mobile.