ZTE, parmi les plus importants constructeurs de smartphones à ce jour en Chine, a beau souffrir de la concurrence de certaines marques telles que Lenovo en pleine ascension au dernier trimestre, ce ne sont pas les projets qui lui manquent. La firme serait en train de développer son propre processeur pour terminaux mobiles.

ZTE

Selon certains médias chinois, ce n’est pas plus tard que le mois prochain que ZTE dévoilerait son premier processeur. Entre Samsung, Huawei et même Apple chez l’OS concurrents, les constructeurs de smartphones sont de plus en plus nombreux à produire leur propre hardware destiné à intégrer des smartphones ou tablettes. On pense notamment à Samsung qui, avec ses Exynos, est loin d’être le dernier à mener la course à la puissance brute. Pour Huawei, les difficultés n’ont pas tardé à se montrer, notamment en 2012 où la marque a souffert de retards de production affectant certains de ses produits, donc l’Ascend D Quad annoncé au début de cette même année.

ZTE pourrait rejoindre l’équipe plutôt que de continuer à emprunter ses équipements à Mediatek ou Qualcomm. Le Chinois pourrait ainsi proposer une puce incluant le support du réseau 4G LTE, et s’appuyant très certainement sur une architecture ARM, le tout devant probablement être présenté durant le salon PT/Expo Comm China, le 24 septembre prochain. Cortex-A7, Cortex-A15 ou un autre ? Pour le moment, on n’en sait pas plus.

Est-ce un choix judicieux de la part de ZTE, actuellement au coude à coude avec Lenovo pour la quatrième place au classement des constructeurs de smartphones, mais aussi talonné par Huawei, lui-même producteur de ses propres puces ? Si ZTE peut, par ce moyen, simplifier la question de la compatibilité avec ses appareils, il lui faudra compenser les coûts de R&D induits par ce type de projets, ce qui signifie un investissement sur le long terme devant être plus rentable que le simple achat d’un processeur à un fondeur spécialisé.