Selon les informations récupérées par nos confrères Androidguys, la future montre connectée de LG, la G Watch serait équipée d’un Snapdragon 400 de Qualcomm. Une puissance plutôt intéressante (un peu trop ?) pour faire tourner Android Wear.

LG G Watch

Une montre toujours allumée avec un Snapdragon 400 ?

L’information peut paraître étonnante : la LG G Watch, première montre connectée de LG, serait équipée d’un SoC Snapdragon 400 de Qualcomm. Pour certains, ce processeur n’est pas assez puissant sur les smartphones pour faire tourner les derniers jeux à la mode. Mais pour une montre connectée, on peut penser l’inverse et se dire que la puissance de cette puce sera démesurée pour faire tourner Android Wear. Selon les informations, on retrouverait le MSM8226 équipé de quatre cœurs ARM Cortex-A7 cadencés à 1,2 GHz avec une puce graphique Adreno 305. À quoi servirait toute cette puissance pour une montre connectée sous Android Wear ? Si l’information s’avère, les développeurs auraient alors la possibilité de réaliser des applications gourmandes pour les futurs objets connectés sous le système d’exploitation de Google.

L’autre explication pourrait être ailleurs. Si les fabricants de puces ont déjà annoncé leurs solutions pour les objets connectés comme l’Aster de MediaTek, il est possible qu’elles ne soient pas encore disponibles. On se demande alors comment un Snapdragon 400, qui n’est pas le moins gourmand de la fratrie, pourrait permettre à la LG G Watch de maintenir son écran toujours allumé sans vider la batterie en un éclair.

Un modem intégré et une montre indépendante ?

Une autre information est encore plus étonnante : l’indication MSM dans le nom du processeur signifie qu’un modem est présent au sein de la puce. La LG G Watch ne serait alors pas une simple montre connectée compagnon mais un véritable objet connecté indépendant dans laquelle il serait alors possible d’insérer une carte SIM. LG n’avait pas indiqué un tel fonctionnement et même si cela peut paraître étonnant, ce n’est pas impossible. Motorola qui prépare sa Moto 360, une montre connectée sous Android Wear, n’a pas dévoilé la présence (ni l’absence) d’un port pour cartes SIM. Samsung pour sa part compte commercialiser la Gear Solo avec le support d’une carte SIM, à l’image de la TrueSmart d’Omate.

L’utilisation de ce Snapdragon 400 en version modem est donc une rumeur à prendre avec des pincettes et on devrait en savoir plus lors de la conférence Google I/O à partir du 25 juin prochain.

Pour ceux qui n’auraient pas vu notre épisode AndroTEC dédié aux montres connectées, en présence d’Omate, on vous laisse la regarder ci-dessous :

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid