L’arrivée d’Android KitKat avait signé pour les applications autres que celles de Google, le début des difficultés. Pour elles, plus question d’avoir un accès complet aux cartes micro-SD. La toute prochaine mouture de l’OS pourrait changer la donne, et modifier les règles d’accès aux cartes mémoire aux applications installées sur des terminaux équipés d’Android L.

Android L

Comme nous vous l’expliquions en fin d’année dernière, l’arrivée de KitKat, optimisé pour les terminaux faiblement dotés en RAM (à partir de 512 Mo), était un peu moins tournée vers les appareils maigrement équipés en ROM. De fait, la version d’Android limite les droits d’écriture sur les cartes micro-SD au répertoire propre à l’application, même si des moyens détournés permettent de s’affranchir de cette limitation. Une telle limitation n’a pas en tout cas été pour arranger les affaires de certains développeurs aux applications gourmandes en espace.

Les affaires pourraient prendre un nouveau tournant avec Android L. Rien n’est encore décidé – la date de sortie de l’OS, encore à l’état de preview, fait encore défaut – mais la discussion est ouverte. De fait, dans les commentaires associés à la preview d’Android L, un développeur a fait part de son souhait, indiquant que « cela place les applications tierces dans une situation désavantageuses par rapport aux apps système ». En soi, la requête n’a rien de surprenant, mais un membre de l’équipe Android Project a noté la demande comme reçue (« Acknowledged »). Ne nous leurrons pas tout de même : si Google est à l’écoute des récriminations des développeurs, pas sûr qu’il soit prêt à revenir sur ses décisions passées. Mais on peut espérer, puisque le problème a été admis, que certaines règles soient assouplies à la sortie d’Android L en version finale.