Un flou magistral entour le programme Android Silver depuis de longues semaines. Tandis que ces smartphones haut de gamme, soutenus mais pas conçus par Google, étaient pratiquement confirmés au printemps, les voici qui s’éloignent à nouveau. Selon The Information, le géant américain aurait choisi de repousser ses projets… voire de les annuler.

Android-silver-google-fragmentation

On attendait sous peu le fameux programme Android Silver. Évoqué depuis le printemps dernier, ce dernier envisageait une promotion de smartphones haut de gamme sélectionnés auprès de constructeurs partenaires, afin d’en stimuler la vente. Et pourtant, rien de nouveau à l’horizon alors que la rentrée a bel et bien démarré et que le récent IFA a permis aux grandes marques de dévoiler leurs fers de lance. C’est d’ailleurs plutôt du côté des smartphones d’entrée de gamme, les Android One destinés aux marchés émergents, que Google s’est tourné, en favorisant le lancement de trois smartphones à moins de 100 euros et en nouant des partenariats avec d’autres fabricants.

Un navire sans capitaine

Selon The Information, qui indique tenir ses propos de sources internes à Google, le coup de frein porté au programme Android Silver tient en premier lieu à l’équipe en charge du projet. Car selon nos confrères, il tient au départ de Nikesh Arora, responsable de l’opération, qui a quitté Google en juillet dernier pour rejoindre les rangs de l’opérateur SoftBank. Visiblement, depuis lors, le programme est sans maître à bord pour maintenir les liens nécessaires avec les fabricants de smartphones et les opérateurs. Et toujours d’après The Information, les opérateurs, chez qui les Android Silver auraient été allégés de personnalisations maison, n’ont pas montré un enthousiasme débordant face au projet, pas plus d’ailleurs que les constructeurs.

Résultat de tout cela, que l’on peut d’ailleurs observer dès à présent : le programme Android Silver est au point mort, et nul ne sait si cet arrêt est définitif ou si Google reprendra sa mission un jour. Il était question un temps qu’il remplace la gamme Nexus, laquelle semble tout sauf abandonnée. C’est peut-être là le problème principal d’Android Silver : la priorité du jour concerne plutôt le renouvellement des Nexus et la conquête des pays émergents plutôt que l’assise du haut de gamme qui, à l’heure actuelle, se porte plutôt bien sans soutien particulier de Mountain View.