Par la voix de son Directeur Général, Tag Heuer a expliqué être plus que jamais intéressé par le domaine des montres connectées. Des négociations seraient actuellement en cours avec Intel et un autre géant californien pour la fabrication de cet objet.

Capture d’écran 2014-12-23 à 10.46.59

Les horlogers lèvent enfin les boucliers. Il aura fallu attendre l’arrivée d’Apple sur ce segment de marché pour que quelqu’un n’agisse, et c’est Tag Heuer qui est le premier à vouloir contrer la firme de Cupertino. Hier soir, à la télévision suisse, Jean-Claude Biver, Directeur Général de Tag Heuer et Président de la division Montres du groupe LVMH, a fait savoir que Tag Heuer était en cours de négociation avec le fabricant américain Intel pour proposer une montre connectée de luxe, avec le savoir faire technologique propre aux montres connectées, et le savoir-faire esthétique propre aux horlogers suisses.

Jean-Claude Biver, autrefois très opposé aux montres connectés, a donc changé de discours, et à même concédé quelques informations intéressantes. On apprend qu’Intel n’est pas la seule entreprise de la Silicon Valley concernée par ces négociations, et les rumeurs veulent que Google soit également de la partie. L’homme a également expliqué que l’arrivée d’une montre connectée signée Tag Heuer – si les négociations aboutissent – serait à prévoir pour « fin 2015, début 2016 ».

Voilà qui confirme certaines des rumeurs entendues jusqu’à présent, mais réfute celles qui laissaient penser que l’horloger serait prêt à exposer son produit au CES en janvier prochain.