Selon Reuters, Sony compte licencier d’ici mars 2016 mille employés de sa division mobile. Les effectifs de cette branche de l’entreprise vont baisser de 30 % pour atteindre les 5000 employés d’ici l’année prochaine.

Sony logo

La nouvelle n’est pas étonnante en soi quand on sait que la division mobile de Sony lui fait perdre beaucoup d’argent. Ce millier de licenciements, qui doivent être effectifs avant le mois de mars de l’année prochaine, s’ajoute en plus des 1000 licenciements déjà effectués en octobre dernier dans cette même division mobile. Ces licenciements vont essentiellement toucher des postes situés en Europe et en Chine. Ils interviennent également quelques jours après la récente déclaration du PDG de Sony, Kazuo Hirai, qui envisageait une revente de la branche mobile du constructeur japonais.

De fait, Sony cherche par tous les moyens à réaliser des économies. Il faut dire que le Nippon souffre énormément de la concurrence des constructeurs chinois et de la hausse des ventes de smartphones d’entrée de gamme, un secteur dans lequel le japonais est peu présent. La conséquence principale de ces réductions d’effectifs et de moyens, c’est que Sony va drastiquement revoir à la baisse le nombre d’appareils Xperia commercialisé cette année. La première victime serait d’ailleurs le Xperia Z4 qui, selon le site Xperia Blog, ne serait pas dévoilé lors du prochain MWC. Sony aurait en effet pris la décision de reporter la présentation de porte-étendard à l’été prochain. Cela signifierait également que Sony abandonne la commercialisation de deux smartphones haut de gamme (comme le Xperia Z2 et Xperia Z3 l’année dernière) dans la même année, pour n’en sortir qu’un seul pour les fêtes de Noël. Il est toutefois très probable que Sony tienne une conférence de presse lors du MWC 2015, mais dans l’optique de présenter de nouveaux smartphones de milieu de gamme. Réponse au début du mois de mars prochain.