Et si AMD rentrait sur le marché de l’ultra mobilité grâce à un partenariat avec MediaTek ? C’est en tout cas ce que les dernières rumeurs laissent entendre. Le père des Adreno pourrait bien revenir sur un marché délaissé depuis de nombreuses années.

K12 amd

On connaît bien les Adreno, ces puces graphiques développées par Qualcomm et intégrées dans les Snapdragon. Mais ce que l’on sait moins, c’est que les Adreno ont été revendus par AMD à Qualcomm en 2009 alors qu’ils s’appelaient encore Imageon. Ils ont été renommés Adreno, l’anagramme de Radeon, le nom des cartes graphiques d’AMD. Pour aller plus loin, le véritable père des Imageon / Adreno est en fait ATi, une entreprise rachetée par AMD en 2006. Bref, AMD s’est délesté de sa technologie de GPU mobile en 2009 et semble le regretter un peu. On sait à ce propos que l’entreprise compte bien revenir sur ce marché, très juteux.

Nos confrères du site Fudzilla ont entendu un bruit de couloir très intéressant lors du MWC de Barcelone (à prendre avec des pincettes bien entendu). En effet, MediaTek et AMD seraient tous les deux en négociation. L’objectif : intégrer les GPU d’AMD dans les futurs SoC de MediaTek. Une rumeur corroborée par les sources du site. Lorsqu’on y réfléchit un peu plus, ce partenariat n’est pas si absurde que cela. Pour le moment, AMD est totalement absent de l’univers ultra mobile des smartphones et des tablettes. On sait que l’entreprise souhaite proposer des solutions intéressantes à base d’ARM à partir de cette année, qui intégrerait un GPU maison. Toutefois, il faudrait réussir à convaincre les OEM et on voit bien que c’est extrêmement difficile dans ce domaine pour un nouvel entrant notamment avec l’exemple d’Intel ou encore de Nvidia.

Lier un partenariat avec MediaTek faciliterait la tâche d’AMD puisque le constructeur se ferait un nom en tant que fournisseur de solution graphique et pourrait alimenter bon nombre d’appareils. L’entreprise de Sunnyvale aurait alors un pied dans le marché mobile et il ne resterait plus qu’à convaincre les OEM du bienfait de ses solutions tout-en-un répondant aux noms de code SkyBridge et K12. Avec ce partenariat, MediaTek pourrait pour sa part se démarquer de la concurrence en cessant d’utiliser les Mali d’ARM.