Le Snapdragon 815 de Qualcomm est censé venir remplacer l’actuel Snapdragon 810 qui a du mal à convaincre. Selon les dernières rumeurs, Qualcomm aurait choisi de continuer sur un processeur octcocoeur avec cette fois-ci l’utilisation de Cortex-A72 et une gravure en 16nm. De quoi permettre de faire oublier les problèmes rencontrés par le Snapdragon 810 ?

Snapdragon-800-Processor-Chip-Image_0613-546x540

Les rumeurs nous viennent du site Gizmochina qui aurait réussi à récupérer quelques détails auprès de ses sources à propos du Snapdragon 815, le futur SoC qui devrait remplacer le Snapdragon 810 qu’on trouve dans quelques terminaux haut de gamme. Ce dernier a toutefois beaucoup de mal à s’imposer comme un successeur pur et dur du Snapdragon 805. En effet, de nombreux problèmes ont entouré son lancement et ses performances ne sont pas à la hauteur lorsqu’on utilise de manière intensive le processeur et la puce graphique (voir notre article sur les performances du HTC One M9). Le Snapdragon 815 pourrait régler ces problèmes par l’intermédiaire d’un nouveau design.

Ainsi, pour accompagner les quatre Cortex-A53, Qualcomm abandonnerait les quatre cœurs Cortex-A57 pour les remplacer par les nouveaux Cortex-A72. La source croit même savoir que Qualcomm réalisera des améliorations sur ces coeurs. Qualcomm pourrait ainsi augmenter les fréquences ou encore ajouter des extensions ou encore améliorer l’efficacité énergétique. Et justement, pour le Snapdragon 815, Qualcomm se tournerait vers un process de fabrication FinFET, vraisemblablement le 16nm de chez TSMC. En passant du 20nm sur le Snapdragon 810 au 16nm sur le Snapdragon 815, Qualcomm pourrait développer une puce moins énergivore et plus performante.

Le Snapdragon 815 n’a pas encore de date de disponibilité et Qualcomm attendrait pour éviter de diminuer l’intérêt du consommateur envers les terminaux équipés d’un Snapdragon 810 comme le LG G2 Flex, le Xiaomi Mi Note Pro ou le HTC One M9. D’ici la fin de l’année, on devrait en savoir plus sur le Snapdragon 820, une puce qui devrait marquer une rupture franche avec l’actuel Snapdragon 810. Ce modèle constituera le premier SoC de Qualcomm avec un processeur 64 bits développé avec des cœurs maison Kryo basés sur une architecture ARMv8.