Pour son Galaxy S7, Samsung aurait passé une commande impressionnante d’écran OLED flexible : environ 8 millions par mois. C’est Samsung Display qui s’occupe de la production et celle-ci aurait pris un peu de retard par rapport au planning initial.

Samsung FOLED

Les Galaxy S6 et S6 edge de Samsung viennent tout juste de sortir. Pourtant, les yeux sont déjà tournés vers les futurs terminaux du géant coréen et notamment les Galaxy Note 5 et le Galaxy S7. Avec le Galaxy Note 4 Edge et le Galaxy S6 edge, Samsung utilise un écran FOLED (Flexible OLED) avec un substrat en plastique pour permettre de courber la dalle sur les côtés. Si l’on en croit le site coréen ETNews qui se serait entretenu avec des salariés de Samsung, le constructeur coréen souhaiterait continuer d’utiliser ce type d’écran pour ses futurs smartphones haut de gamme. C’est pour cette raison que l’entreprise aurait passé commande à Samsung Display d’environ 8 millions de dalles flexibles par mois.

Pour arriver à tenir la cadence, Samsung Display doit transformer une partie de ses usines pour réussir à produire en masse des dalles flexibles. Le process de fabrication est plus complexe comparé à un simple écran OLED puisque le substrat en plastique est beaucoup plus délicat à travailler sous haute température par rapport au substrat en verre. Samsung Displays cherche donc encore à optimiser le processus de fabrication pour augmenter ses yields (le nombre de dalles fonctionnelles en sortie de chaîne). De plus, des réorganisations internes seraient en cours, ralentissant alors le processus.

Le démarrage de cette nouvelle production de masse pourrait intervenir d’ici le mois d’août, pour permettre d’avoir des stocks suffisant pour le Galaxy Note 5 prévu pour la fin d’année, puis une montée en puissance pour l’arrivée des Galaxy S7 l’an prochain.