Si l’on en croit les sources du site coréen Korea Times, Nvidia et Samsung auraient conclu un contrat commercial plutôt juteux. Le second graverait les GPU du premier en 14nm, malgré les différends qui opposent les deux sociétés devant les tribunaux.

TSMC

Depuis le mois de septembre dernier, Nvidia et Samsung se livrent une guerre sans merci devant les tribunaux. Tout a commencé avec l’attaque en justice de Nvidia contre Samsung et Qualcomm portant sur la supposée violation des brevets GPU, les puces graphiques. Un mois après, c’est Samsung qui a demandé à la justice américaine de faire interdire les ventes de produits Nvidia sur le sol américain, toujours à cause d’une hypothétique violation de brevets. Les deux procès suivent leur cours, sans empêcher, apparemment, les deux sociétés de conclure des contrats commerciaux entre elles. Il semblerait que Nvidia souhaite passer, à l’avenir, par Samsung pour la gravure de ses GPU.

Actuellement, Nvidia conçoit ses puces graphiques et les fait graver par TSMC en 28nm. Selon des sources proches du dossier, pour ses futurs GPU, Nvidia passerait par Samsung avec une gravure en 14nm, permettant aux puces de moins consommer et d’être plus performantes. Le contrat porterait sur quelques millions de dollars, sans plus de précision. Les puces pourront être gravées par les usines de Samsung mais également celles de GlobalFoundries, un autre fondeur qui bénéficie de la technologie de gravure 14nm de Samsung sous licence.

Pour le moment, Nvidia et Samsung se sont refusés à tout commentaire et rien n’est donc encore sûr. Toutefois, cela n’a rien d’étonnant puisque Nvidia aurait décidé de ne pas utiliser l’actuel procédé 20nm de TSMC et que le fondeur a pris un peu de retard avec le 16nm, contrairement à Samsung. Passer par le géant coréen permettrait donc à Nvidia de proposer plus rapidement des puces en 14nm pour concurrencer un peu plus AMD qui passe aussi par le 28nm de TSMC. Nvidia pourrait également tabler sur un fondeur pour les puces mobiles et un autre fondeur pour ses GPU destinés aux ordinateurs. Dans tous les cas, on sait déjà que Nvidia compte passer par Samsung (et TSMC), comme on peut le lire dans un document financier de l’entreprise.