Samsung pourrait officialiser un Samsung Z2 fonctionnant sous Tizen dès la première moitié de l’année 2015. Mais un autre smartphone serait également destiné à promouvoir la plateforme à travers le monde.

Samsung Z1

Le Samsung Z1

L’an passé, Samsung a dévoilé son premier smartphone sous Tizen, le Samsung Z1, et semblait avoir placé de jolis espoirs en lui. Commercialisé dans quelques régions seulement, ce petit téléphone de 4 pouces est doté d’un écran d’une définition de 480 x 800 pixels, d’un processeur à deux cœurs signé Spreadtrum, le SC7727S, 768 Mo de RAM et 4 Go d’espace de stockage, le tout animé par une batterie de 1500 mAh. Autant dire qu’il ne respire pas le haut de gamme, et que le constructeur aura besoin de doper son mobile pour qu’il devienne la vitrine de son système d’exploitation Tizen, bien que le Z1 soit visiblement un petit succès commercial en Inde.

En savoir plus : Prise en main du Samsung Z1

Aujourd’hui, on évoque donc le développement de son successeur, qui prendrait logiquement le nom de Samsung Z2. C’est le site TizenExperts qui affirme avoir obtenu des informations sur le mobile auprès de ses sources. D’après lui, le mobile pourrait être dévoilé dès la première moitié de l’année 2015, et le média a même publié une première fiche technique présumée de l’appareil. On pourrait y retrouver un écran de dimension inconnue mais à la définition de 540 x 960 pixels, un processeur quadricœur, 1 Go de mémoire vive, une batterie de 2000 mAh, et une nouvelle interface Tizen 3.0.

D’ailleurs, ce n’est pas le seul smartphone mentionné par le média, qui relaie également la fiche technique d’un smartphone visiblement destiné à alimenter de nombreux marchés à travers le monde et dont le nom est encore inconnu. Il pourrait être le fer de lance de Tizen et embarquer un écran Super AMOLED de 4,8 pouces à la définition de 720 x 1280 pixels, un processeur inconnu mais couplé à 2 Go de mémoire RAM, un appareil photo dorsal de 8 mégapixels, et une batterie de 2600 mAh.

Face à tant d’imprécisions, il faut évidemment prendre toutes ces informations pour ce qu’elles sont : de premières rumeurs.