Les Google Glass 2.0 refont parler d’elles, après une période d’accalmie. Elles porteraient le nom de Google Glass Enterprise Edition et auraient subi de profondes transformations par rapport au modèle Explorer Edition.

google-glass-hd-wallpaper

Selon le site 9to5google, les Google Glass Enterprise Edition seraient sur le point d’être lancées commercialement. Les sources du site ont donc réussi à récupérer des informations concernant cette seconde révision des Google Glass. Elles seraient dédiées au monde de l’entreprise et ne seraient donc pas destinées aux particuliers. Ces nouvelles Google Glass intégreraient un processeur Intel Atom, corroborant les rumeurs de décembre dernier. Les performances seraient similaires à celles des montres sous Android Wear. Par rapport à la première version des Google Glass (et son SoC OMAP4430), la puce Intel permettrait d’augmenter les performances ainsi que l’autonomie tout en abaissant la chauffe. L’autonomie était d’ailleurs le principal point faible des Google Glass, si l’on met de côté les problématiques liées à la protection de la vie privée.

Afin d’améliorer encore un peu plus l’autonomie, Google prévoirait de proposer, en option, une batterie externe à relier aux Google Glass pour les activités gourmandes en énergie. On imagine donc que la problématique de l’autonomie n’a pas encore été totalement réglée, puisqu’il est difficile de caser une batterie de grande capacité sur des montures de lunettes. L’affichage des Google Glass aurait lui aussi subi une amélioration : le prisme (la pièce qui renvoie l’affichage vers l’œil du porteur) a été agrandi afin d’éviter la fatigue oculaire et améliorer le confort. L’utilisateur n’aurait plus le besoin de regarder en haut à droite, mais seulement de lever les yeux.

glass-closeup-imported-1-0-rgb-color-2-layers-1200x675-e28093-gimp-2015-07-08-08-04-112

À droite le nouveau prisme

La sortie effective de ces Google Glass Enterprise Edition devrait intervenir rapidement puisque la semaine dernière, elles étaient passées sur les bancs de la FCC (l’organisme de certification américain) sous le nom A4R-GG1. L’occasion d’apprendre que les lunettes intégreront une puce Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac ainsi que le Bluetooth. Il reste encore de nombreux détails à connaître comme leur design, leur prix ou encore le mode de vente : sur Internet ou directement vers les professionnels.