Certaines rumeurs en provenance de Chine font état de l’existence d’un PadFone S2 à la fiche technique bien remplie. Un produit hybride, mélangeant smartphone et tablette, qui pourrait être au rendez-vous du MWC en mars prochain.

Asus-PadFone-S

Si vous n’êtes pas coutumier de la gamme PadFone d’Asus, vous loupez un concept intéressant. Cette gamme, pas toute jeune, propose en effet un smartphone qu’il suffit d’intégrer dans une tablette pour la faire fonctionner. On a ainsi deux appareils électroniques couvrant un éventail plus large d’usages avec finalement un seul produit. En décembre 2013, nous avions par exemple pu prendre en main le PadFone Infinity, et les caractéristiques techniques du produit étaient déjà très satisfaisantes. Même chose avec le PadFone S premier du nom, qui se commercialise désormais à l’international.

Si l’on en croit un récent leak en provenance de Chine, l’Asus PadFone S2 pourrait également être à la pointe en matière de composants. D’après les caractéristiques techniques dévoilées, le smartphone – et par conséquent la tablette – pourrait embarquer un processeur Snapdragon 820 qu’on attend pour équiper les prochains flagships des principaux constructeurs de mobiles Android. Bon, il faut dire que ces rumeurs indiquent une sortie pour mars 2016, et que le SoC devrait déjà être bien répandu à ce moment-là. Course à la RAM oblige, il devrait être couplé à 4 Go de mémoire vive LPDDR4. Il y aurait vraisemblablement deux modèles puisqu’on indique des capacités de stockage allant de 32 à 64 Go, tandis que la batterie du téléphone plafonnerait à 3060 mAh avant d’être additionnée à celle de 5100 mAh de la tablette.

Quant à l’écran du smartphone, la rumeur indique une taille de 5,5 pouces et une résolution 2K (1440 x 2560 pixels). Celui de la tablette serait de 10 pouces, mais il n’y a aucune indication sur la définition de celui-ci. Enfin, le smartphone embarquerait un appareil photo dorsal de 20,7 mégapixels, et un capteur frontal de 8 mégapixels. Des caractéristiques haut de gamme donc, qui n’étonnent pas quand on voit les derniers mobiles de la marque taïwanaise. Reste maintenant à voir si elles se vérifieront.