Cela fait plusieurs mois déjà que le Xiaomi Mi 5 fait parler de lui, et voilà qu’il commence à se préciser davantage. La fuite d’un visuel commercial tend à prouver que le prochain flagship de la marque chinoise embarquerait un capteur d’empreintes.

xiaomi-Mi-5-teaser

Le capteur d’empreintes est devenu la fonctionnalité incontournable des smartphones haut de gamme depuis quelques mois, et tous les constructeurs s’y mettent peu à peu. Apple, Samsung, HTC, Sony et d’autres encore proposent ainsi de poser son doigt à un endroit précis pour déverrouiller le téléphone. D’après les rumeurs, Xiaomi rejoindrait cette longue liste dans le courant de l’année, avec l’arrivée du Mi 5.

KJuma, le célèbre informateur chinois qui sévit sur Weibo, a mis en ligne sur le site de microblogging ce qui ressemble à une affiche marketing, marqué d’un grand « 5 » qui ne laisse que peu de doute sur la nature de l’objet qu’elle représente. Sous ce chiffre très évocateur se trouve… une empreinte et la question « êtes-vous prêt ? ».

Selon les dernières rumeurs, le Xiaomi Mi 5 serait équipé d’un écran LCD de 5,2 pouces en définition WQHD (2560 x 1440 pixels), de deux appareils photo de 16 et 13 Mégapixels et d’une batterie de 3000 mAh. Enfin, le tout tournerait sous Android 5.1 Lollipop avec une surcouche MIUI 7 et enregistrerait un score de plus de 73 000 sur le benchmark AnTuTu.

Ce n’est pas la première fois que l’on entend parler d’un capteur d’empreintes pour le Xiaomi Mi 5. En avril dernier déjà, un brevet faisait surface, révélant la volonté du constructeur chinois de se positionner sur ce marché. Contrairement à ses concurrents en revanche, il pourrait se positionner sous la zone tactile servant à la navigation du téléphone et non pas directement dans un bouton.

Pour le moment, la marque chinoise n’a pas encore communiqué officiellement autour de ce téléphone, et il faudra donc patienter pour en apprendre plus. Si les bruits de couloirs se confirment, ce Mi 5 serait prévu pour le mois de novembre et coûterait l’équivalent de 400 dollars dans son pays natal.