Il semblerait que le Samsung Galaxy S7 ait été aperçu sur GeekBench, avec un Exynos 8890 (sûrement le Moongoose M1) et 4 Go de mémoire vive. Les rumeurs indiquent également la présence d’une autre version intégrant le Snapdragon 820 de Qualcomm.

samsung-exynos

GeekBench est un benchmark largement connu, qui permet de tester les performances d’un processeur. Il arrive souvent que des prototypes de terminaux soient testés sous GeekBench avant leur sortie. Cette fois-ci, c’est un mobile répondant au nom de Samsung Lucky-LTE qui a été aperçu sur GeekBench. À l’heure où nous écrivons ces lignes, la page du résultat est toujours disponible et permet d’apprendre quelques détails sur ce futur terminal de Samsung, à commencer par son SoC : l’Exynos 8890.

 

Huit cœurs à 2,4 GHz ?

C’est la première fois que nous voyons passer cette référence, et il est fortement possible que ce soit en fait l’Exynos M1 (ou Moongoose) dont on entend parler depuis de nombreux mois. Pour rappel, il devrait s’agir du premier SoC dont Samsung aurait développé les cœurs, en se basant sur l’architecture ARMv8, un peu comme les cœurs Kryo de Qualcomm pour le futur Snapdragon 820. Selon GeekBench, il s’agit d’une puce octo-core cadencée à 1,38 GHz. On imagine qu’il s’agit de la fréquence des cœurs basse performance ou si ce n’est pas le cas, que la fréquence sera revue à la hausse pour le modèle final. Selon les bruits de couloir entendus par Sammobile, la fréquence devrait atteindre 2,4 GHz. C’est pour cette raison que les résultats obtenus sur GeekBench sont inférieurs à ceux aperçus en août dernier.

A lire sur le sujet : Samsung Galaxy S7 : deux tailles différentes ?

GeekBench dévoile également la quantité de mémoire vive qui serait intégrée au Galaxy S7 : 4 Go. Il s’agit sûrement de LPDDR4 et peut-être des nouvelles puces tout juste dévoilées par Samsung, permettant d’améliorer la bande passante en augmentant la vitesse. Selon nos confrères, le Galaxy S7 continuera d’utiliser la mémoire flash UFS 2.0 et aurait trouvé un moyen pour intégrer un lecteur de cartes microSD. En effet, contrairement à la mémoire flash eMMC, la mémoire UFS n’utilise pas le même type de contrôleur que les microSD, rendant alors plus difficile l’intégration des deux contrôleurs sur un même appareil. Enfin, le Galaxy S7 pourrait intégrer un capteur ISOCELL de 20 mégapixels et la fonctionnalité « all cover lens ». Serait-on en présence d’un genre de mécanisme d’objectifs interchangeables ?

Samsung Galaxy S7 Exynos M1