Un smartphone aux couleurs d’une marque de soda ? C’est ce à quoi il faudrait s’attendre en Chine, où l’on parle actuellement d’un premier téléphone Pepsi. Il prendrait le nom de Pepsi P1, et se positionnerait en milieu de gamme.

pepsi-phone

C’est certainement l’une des informations les plus inattendues du weekend. D’après plusieurs sources convergentes, Pepsi, ou plutôt la branche chinoise de PepsiCo, travaillerait sur son premier smartphone.

Durant le weekend, un compte affilié à Pepsi apparaissait sur le réseau social chinois Weibo, classé dans la thématique high-tech, et était indiqué comme « vérifié ». Autant de bonnes raisons de croire à l’authenticité d’un compte baptisé Pepsi phone, basé à Schenzhen, le paradis des usines de fabrication de smartphones. D’autant que l’appareil en question est apparu il y a quelques heures dans ce qui ressemble fort à un compte affilié à Pepsi apparaissait sur le réseau social chinois Weibo.

Pepsi Phone

Si l’on en croit la fiche technique en question, qu’il faut pourtant prendre avec une grosse dose de prudence, il faudrait s’attendre à un terminal doté d’un écran de 5,5 pouces Full HD, d’un MT6592 de MediaTek, de 2 Go de RAM, de 16 Go de stockage et d’une batterie de 3000 mAh. L’appareil serait en outre équipé d’un capteur photo dorsal de 13 mégapixels et d’un appareil frontal de 5 mégapixels, le tout tournant sous Android 5.1 et affichant un lecteur d’empreintes digital dorsal, peut-être sur une coque en aluminium. On parle même déjà d’un prix, situé autour des 180 euros, et évidemment d’une conception laissée aux mains d’un fabricant spécialisé dans les terminaux en marque blanche, Pepsi ne disposant ni de chaînes de production ni d’une équipe de développement dédiée au mobile.

Un visuel évoquant des annonces pour « mardi prochain » (le 20 octobre ?) et montrant une main touchant une galaxie d’étoiles (métaphore pour un écran tactile ?) a en outre été publié ce weekend sur le compte Pepsi phone. On devrait donc en savoir rapidement un peu plus sur cet étrange appareil, qui laisse perplexe devant la stratégie poussant la division chinoise de Pepsi à créer un téléphone à ses couleurs. On pensera toutefois à la popularité de la marque, qui investit massivement en Chine depuis quelques années. Elle avait déjà proposé une déclinaison Pepsi de l’Oppo N1 en Chine il y a deux ans : il pourrait donc très bien qu’au lieu de le vendre, Pepsi se contente d’offrir ce présumé P1 sous forme de dotation à certains de ses fans, afin de créer un engouement viral autour de ses produits.