Les prochains appareils de Huawei seront naturellement des smartphones, à commencer par un P9 faisant l’objet de nombreuses rumeurs depuis la fin 2015. Mais il se pourrait que la marque chinoise ait d’autres ambitions, cette fois situées dans l’univers du PC.

huawei logo smartphone

Les activités de Huawei se répartissent pour l’heure dans des domaines bien distincts. Les infrastructures réseaux, d’abord, mais aussi la conception de puces mobiles via sa filiale HiSilicon, et évidemment celle de smartphones, tablettes et autres objets connectés. C’est sur cette dernière que s’appuie la marque pour se faire connaître outre-Atlantique, où son activité d’équipementier réseau ne va pas sans heurts, notamment depuis qu’il s’est mué en concepteur du dernier Nexus, le 6P.

D’après divers médias chinois, et des posts publiés sur Weibo par des blogueurs dont les informations restent évidemment à confirmer, Huawei prévoirait d’aller un peu plus loin que les smartphones et tablettes en lançant une véritable solution de productivité. Il se pourrait ainsi que la marque présente, à l’occasion du MWC organisé dans un peu plus d’un mois, un premier ordinateur portable.

Un PC hybride

Une rumeur assez étrange, puisque d’après les journaux chinois, dont Yicai, l’appareil en question, estampillé MateBook – la rumeur n’est toutefois pas entièrement nouvelle, ce nom ayant déjà été déposé – concernerait un appareil hybride, avec un clavier détachable. En revanche, l’aspect logiciel de l’appareil reste flou, certains évoquant un mélange d’Android (voire de Chrome) et de Windows 10 (et donc un dual-boot pourtant peu apprécié de Microsoft), et d’autres une installation sous Windows uniquement. Dans le premier cas, la tablette utilisée seule fonctionnerait sous Android, et passerait à Windows une fois attachée à son clavier Il est en outre question de s’associer à Intel, une première pour Huawei, qui préfère naturellement utiliser ses puces maison, les Kirin.

Autant d’éléments qui restent flous, mais que l’entreprise chinoise ne tardera probablement pas à éclaircir dans les prochaines semaines. Elle devra d’ailleurs, si ces rumeurs sont fondées, justifier un surprenant investissement dans le monde du PC, à l’heure où ce dernier, s’il décline un peu moins que du temps de Windows 8, n’en est pas moins en situation délicate.