Hier, un site américain annonçait que Xiaomi arrivait officiellement aux États-Unis par le biais d’un MVNO. En fait, cette arrivée est tout sauf officielle.

xiaomi-redmi-note-3-11 copy

Hier après-midi, le site PC Mag annonçait « en exclusivité » que l’opérateur mobile US Mobile serait le premier opérateur américain a à proposer officiellement des appareils de marque Xiaomi (mais aussi Meizu) à ses clients. En d’autres termes, Xiaomi, comme on s’y attendait depuis longtemps, avait bel et bien lancé sa conquête de l’occident. Sauf que… cette arrivée sur le territoire américain est tout sauf officielle.

Il y avait en effet beaucoup de doute à avoir. À commencer par l’opérateur américain. Si US Mobile ne vous dit rien, c’est normal, il s’agit d’un petit MVNO américain opérant sur le réseau de T-Mobile. Sa boutique de téléphone propose depuis hier des smartphones chinois comme le Mi3 de Xiaomi, un téléphone datant d’il y a trois ans environ. Il serait étonnant de voir Xiaomi arriver aux Etats-Unis avec un smartphone aussi vieux pour prendre des parts de marché.

 

Des appareils importés de Hong Kong

En fait, cette arrivée de Xiaomi aux États-Unis n’était rien de moins qu’un coup de pub de la part de l’opérateur. Des utilisateurs de Reddit ont rapidement démontré que ces téléphones chinois étaient en fait importés par un distributeur tiers (Omni Electronics HK) et qu’ils n’étaient absolument pas supportés par leur marque originelle.

xiaomi mi 3 import us mobile

Quelques heures après ces révélations, les téléphones Xiaomi et Meizu semblent avoir également disparu des étalages virtuels de l’opérateur américain. L’arrivée de Xiaomi, ce n’est pas (encore) pour aujourd’hui, et cela ne passera sûrement pas par le biais d’un petit opérateur américain. Peut-être l’annonce du Mi5, que l’on attend durant le MWC 2016, devrait permettre d’en apprendre un peu plus sur les ambitions à l’international du constructeur.