Review of: Sony Xperia Z
noté par:
Edouard Marquez
Version:
4.1.2
Price:
650 €

Reviewed by:
Rating:
5
On 13 février 2013
Last modified:7 juin 2013

Summary:

Le Sony Xperia Z est clairement le meilleur smartphone (Android) du marché. Son design est unique et lui confère un aspect haut de gamme, sa puissance (quadruple-coeur) est incroyable et son écran 1080p renvoient les pixels dans un vilain cauchemar. S'il n'y a qu'un téléphone à acheter en ce début 2013, c'est bien le Xperia Z !

1] Présentation du téléphone 6] Appareil photo et vidéo
2] Tour du propriétaire 7] Multimédia
3] Ecran 8] Performances et autonomie
4] Android Jelly Bean selon Sony 9] Conclusion
5] Communication et Internet

5] Communication et Internet

Le Xperia Z est un téléphone compatible avec les réseaux 4G LTE et 3G français. Nous n’avons malheureusement pas pu tester la connectivité LTE, mais aucun problème n’a été rencontré concernant les données mobiles 3G/2G. Dans des conditions difficiles, où le réseau est plus disparate (typiquement le métro parisien), le Sony Xperia Z se montre robuste et ne perd que très rarement la connexion là où de nombreux concurrents s’y sont cassés les dents.

5.1] Téléphonie / Contacts

Ne l’oublions pas, votre smartphone sert avant tout à téléphoner ! L’application dédiée à cet usage a très peu évolué depuis les Xperia 2012. Mis à part un changement vers un thème Light (clair), nous n’avons pas noté des changements majeurs. A votre disposition, vous aurez donc votre carnet d’adresses, vos appels récents, vos contacts favoris et vos groupes d’amis.

Test-Sony-Xperia-Z-Telephonioe

Etant basée sur l’application de base d’Android, on retrouve l’intégration des réseaux sociaux sur la fiche de vos contacts. Un simple clic redirige alors vers l’application concernée.

5.2] Messagerie

Ecrire des SMS/MMS : une fonction certes basique, mais qui nécessite une application à la hauteur. Ici aussi Sony n’apporte rien de neuf et passe sur un thème Holo.Light.

Test-Sony-Xperia-Z-Messagerie

La composition des MMS est toujours très bien pensée. En bas du deuxième écran, vous pouvez noter la présence de quatre icônes : insérer une image, prendre une photo, écrire une note et insérer votre position. L’application pour écrire des notes offre plusieurs couleurs et tailles de pinceau/stylo.

Sony semble être le seul à fournir cette fonctionnalité qui devrait pourtant être intégrée sur d’autres téléphones.

5.3] Agenda

Le smartphone est de plus en plus utilisé comme un mini ordinateur de poche et avoir sur soi tous ses rendez-vous est un vrai plus. Bien que l’on retrouve de nombreuses similitudes avec l’application officielle de Google, Sony y a ajouté quelques touches. L’écran du mois affiche à la fois une vision globale des jours mais aussi une liste avec tous les rendez-vous prévus.

Test-Sony-Xperia-Z-Agenda

Le thème s’accorde bien mieux à ce qu’a fait Sony sur le reste de son téléphone et en terme de fonctionnalités, on est sur du solide.

5.4] Socialife

Alors que TimeScape a disparu, son remplaçant semble être Socialife. Hélas cette application brouillon ne nous a pas convaincu. Son objectif est simple : réunir tous vos comptes Facebook, Twitter, YouTube et Google Reader. Votre flux regroupe alors votre timeline, votre mur… Un widget accompagne cette application et est plutôt réussi.

Test-Sony-Xperia-Z-Socialife

En revanche l’application semble avoir été développée dans une unité qui ne communiquait pas avec le développement du reste de l’écosystème. Les couleurs ne sont pas les mêmes, le flying menu est moyen… et on se demande même à quoi sert Socialife tant les applications du Google Play font mieux.

Bref, Sony qui avait fait un quasi sans faute sur la partie logicielle s’est égaré sur cette partie.

5.5] Google Chrome : le navigateur par défaut

Sur Android 4.1, Google Chrome est le nouveau navigateur par défaut. Sony a suivi le choix de Google et délaisse le navigateur standard. Utiliser le navigateur sous WebKit permettait aux constructeurs de se différencier entre eux, dans la mesure où ils pouvaient apporter des optimisations spécifiques et ainsi être plus performants. Cela ne semble pas être le choix de Sony qui préfère s’appuyer sur une base solide (qui sera régulièrement mise à jour) et orienter sa source de différenciation sur d’autres éléments logiciels.

Test-Sony-Xperia-Z-Chrome

L’expérience utilisateur est donc la même que sur d’autres terminaux.  Le couple processeur / mémoire vive du Xperia Z offre une fluidité exemplaire : il n’y a rien à redire.

En terme de performance Javascript, SunSpider nous montre des résultats moyens d’environ 1800 ms. A titre de comparaison, le HTC 8X (Windows Phone) est à seulement 914 ms et l’iPhone 5 à 914.7 ms, les plus petit score étant les meilleurs. Pour ce qui est de Vellamo qui teste les performances web en général, le Xperia Z est en haut du panier.

Test-Sony-Xperia-Z-Chrome

1] Présentation du téléphone 6] Appareil photo et vidéo
2] Tour du propriétaire 7] Multimédia
3] Ecran 8] Performances et autonomie
4] Android Jelly Bean selon Sony 9] Conclusion
5] Communication et Internet