SFR présente aujourd’hui ses nouvelles offres Carrées, notamment pour y inclure des formules 4G assorties de nouvelles options. Au menu, un « Extra », jusqu’à trois SIM supplémentaires, et du Cloud.

SFR

Les nouvelles offres de SFR sont désormais officielles, et misent sur des tarifs jugés abordables par le Carré Rouge. Sous la houlette de Frank Cadoret, l’opérateur dévoilait deux des trois offres qui composeront dès demain ses Formules Carrées 4G, lesquelles s’étalent en abonnements 3 Go, 5 Go et 9 Go. A chaque fois, comptez sur les appels, SMS et MMS illimités, tandis que l’offre 9 Go obtient une faveur supplémentaire : 1 Go de data à utiliser en Europe, option que l’on a dernièrement vue dans un abonnement beaucoup moins onéreux (et 3G) chez le Full MVNO Virgin Mobile, Telib.

Désormais, l’offre 4G de SFR à 2 Go laisse la place à une offre 3 Go tarifée à 34,99 euros par mois sans mobile (a priori avec un engagement de 12 mois) et à 46,99 euros avec un engagement de 24 mois et un smartphone 4G subventionné. Quant au forfait 5 Go SFR, moins cher que l’actuelle formule 4 Go, il démarre à 44,99 euros sans mobile et monte à 56,99 euros avec mobile. Ces deux offres et leurs variantes sont compatibles avec les offres multipacks de SFR (-10 euros par mois en cas d’abonnements à la box SFR) et surtout d’une promotion valable jusqu’au 31 décembre 2013 : les nouveaux détenteurs de ces abonnements bénéficieront de 4 euros de réduction sur leur forfait « à vie« , c’est à dire jusqu’à la résiliation de leur contrat. Et la formule 9 Go ? Affublée d’un service client « platine », cette dernière devrait monter jusqu’à un tarif assez élevé, puisque Frank Cadoret a estimé lors de sa présentation que « cinq euros par Go d’Internet semblait être un prix juste« .

SFR

Des options et des Extras

Si les tarifs annoncés par SFR ne se démarquent pas de la concurrence par une stratégie agressive, le carré rouge mise plutôt sur des services offerts à ses clients. Une offre de Cloud sera ainsi mise à disposition gratuitement auprès des clients de l’opérateur. Malheureusement, pour le moment, impossible d’en savoir plus : SFR précise qu’il s’agira « d’une offre d’abondance » (au moins 50 Go, au vu de ce que propose la concurrence) mais aussi qu’il n’a « pas arrêté [son] choix« . La disponibilité du Cloud SFR est prévue au mois de novembre 2013.

Toujours en termes de services, SFR poursuit sur sa lancée multiSIM. La possibilité d’obtenir une deuxième carte à insérer dans un autre périphérique connecté – une tablette, par exemple – est étendue : l’utilisateur pourra obtenir jusqu’à trois cartes SIM supplémentaires, gratuitement selon l’opérateur. Celles-ci débiteront l’offre data de l’abonné.

« A quoi ça sert d’avoir de la vitesse de connexion si on n’a pas les services qui vont avec ?« , demande Frank Cadoret. SFR semble avoir la réponse avec ses Extras, qui représentent chacun environ dix euros, à l’exception de l’offre Presse de SFR (environ 5 euros). Au choix des abonnés 4G de l’opérateur, une offre qui pourra être modifiée chaque mois sur l’espace client de l’abonné : un abonnement Coyote (assistant à la conduite), Canal Play (VoD), Gameloft (téléchargement de jeux mobiles) ou SFR Presse (5 titres à télécharger par mois parmi 200 magazines).

Napster Rhapsody International, Inc.

Dernière option : Napster, l’abonnement musical concurrent de Spotify et de Deezer qui compte 20 millions de titres dans son catalogue. Guillaume Boutin, directeur marketing grand public et professionnel chez SFR, en est certain : « Nous avons choisi des marques fortes qui sont les meilleures dans chaque domaine« , n’en déplaise à ceux qui auraient préféré Deezer… déjà estampillé Orange. Ou encore Spotify, avec qui SFR travaillait jusqu’à la fin 2012.

SFR

Entre ses multiples options et ses services ajoutés, SFR s’est forgé une certitude : « Nous voulions un millions de clients 4G en fin d’année, nous allons dépasser de beaucoup ce nombre de clients« . L’opérateur ajoute qu’il assurera une couverture de 40 % de la population française en 4G d’ici la fin 2013, et que le Dual Carrier concerne 70 % de la population.