Google Fiber est une initiative lancée par Google aux Etats-Unis en 2010. L’objectif est de fournir une connexion en fibre optique (1 Gbps) dans les foyers. Pour le moment, l’expérience n’a été menée que dans quelques villes américaines : Kansas City, Austin (Texas) et Provo (Utah). 

network-box

Lors d’une audition devant la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale mardi dernier, Fleur Pellerin était interrogée sur le déploiement du très haut débit. Elle a déclaré ceci :

« J’ai vu il n’y a pas très longtemps une grosse entreprise américaine, qui fait un moteur de recherche, et qui m’a dit : « Nous on fait du très haut débit et de la fibre au Kansas et on est en train de se demander si on ne va pas proposer ce service dans tous les pays du monde ». »

Fleur Pellerin a, en effet, rencontré Patrick Pichette, vice-Président et directeur financier du groupe, cet homme est également en charge du pilotage du projet Google Fiber. L’objectif de la ministre est d’encourager les opérateurs et fournisseurs français à déployer la fibre optique « plus vite ». Bien entendu, même si les investissements étrangers sont autorisés par le gouvernement, l’évocation de « Google » dans ces dossiers a pour but d’encourager nos FAI à accélérer leur investissement.

Est-ce que Google a vraiment intérêt à investir dans des tuyaux en France ? Vous pensez que Google Fiber est un geste altruiste de Google pour comprendre vraiment les coûts sous-jacents de déploiement de la fibre dans une grande municipalité ? Pas vraiment. L’américain doit absolument rendre accessible dans les meilleures conditions possibles ses services : Google TV, Search, YouTube, Google Drive, Google+ et j’en passe. La société ne peut donc se permettre de rentrer en conflit d’intérêts avec d’autres géants ou d’autres acteurs du secteur. Comme cela a été le cas avec Free (Iliad), Google doit encourager les FAI à investir dans des connexions à très haut débit, tout en garantissant un accès à ses services.

Et si Google Fiber était lancé en France… D’un point administratif,c’est assez simple de devenir un opérateur en France. Il suffit de se déclarer « opérateur », et d’intégrer les différentes règles qui régissent le rôle d’opérateur de télécommunications. Néanmoins, ne vous attendez pas à voir débarquer Google Fiber en France. Google pourrait commencer en investissant directement dans le réseau des fournisseurs d’accès.

Et si vous rêvez d’avoir une connexion ultra rapide ? Free et SFR viennent justement d’annoncer l’arrivée de la connexion à 1 Gbps via fibre optique.