L’opérateur américain T-Mobile a annoncé une nouveauté pour ses abonnés : la possibilité de surfer sur Internet et d’envoyer des SMS en illimité à l’étranger. Une offre qui a toutefois un coût.

Capture d’écran 2013-10-10 à 10.53.34

Et si la vraie révolution venait d’outre-Atlantique ? L’opérateur américain T-Mobile a frappé fort hier en annonçant ses nouvelles formules d’itinérance, appelée plus communément roaming. En effet, le réseau propose des options supplémentaires aux Américains, qui pourront en profiter lors de leurs voyages à l’étranger dans 100 pays à travers le monde. Ces trois options incluent de la data et des SMS en illimité dans les pays hôtes avec toutefois un coût pour les appels. Les forfaits compatibles avec ces offres suivent forcément le service proposé par le réseau et démarrent donc à 50 dollars par mois. Nous retrouvons donc :

  • 50 dollars/mois : 500 Mo de data, avec débit réduit en dépassant ce fair-use
  • 60 dollars/mois : 2,5 Go de data, avec débit réduit en dépassant ce fair-use
  • 70 dollars/mois : data illimitée

Tous ces forfaits incluent donc le surf en illimité (réduit toutefois à une vitesse de 128 Kbps), les SMS en illimité et les appels pour 20 centimes de dollar la minute. Ceci dans 100 pays à travers le monde, dont la France, la Belgique, le Luxembourg ou encore la Suisse. Cette offre sera disponible à partir du 20 octobre prochain pour les nouveaux clients et à partir du 31 octobre pour les anciens abonnés.

Il ne s’agit pas véritablement d’une offre intéressante étant donné le prix élevé des forfaits. Mais en comparant ce service avec les prix pratiqués par nos opérateurs lorsqu’il s’agit de la consommation de data à l’étranger, on se rend vite compte de l’intérêt d’une telle offre. En effet, l’opérateur low-cost de Bouygues Telecom, B&YOU, qui propose le tarif le moins cher du marché national, fixe le prix du Mo dans l’Union européenne à 18 centimes. Ceci, dans le cadre de la nouvelle législation voulue par la Commission européenne, qui a plafonné depuis le 1er juillet dernier le prix du mégaoctet à 54 centimes.

Au final, T-Mobile, qui a opéré un changement dans sa politique supprimant les téléphones subventionnés, l’engagement sur de longues périodes, et tutti quanti, se positionne comme pionnier en la matière aux États-Unis, où les opérateurs continuent de proposer des forfaits limités et dont les tarifs dépassent parfois les 200 dollars mensuels.