Les opérateurs continuent de nous abreuver d’actualité autour du réseau de quatrième génération. Dernière actu en date, SFR et Bouygues Telecom qui déploient des tests de « LTE-Advanced » en France. A quoi cela correspond-il ? 

SONY DSC

A Marseille, SFR a réalisé des tests en groupant les fréquences 800 MHz et 2600 MHz, ce qui a permis d’atteindre des débits jusqu’à 174 Mbit/s en téléchargement (débit descendant). De son côté, Bouygues Telecom a réalisé des tests similaires à Bordeaux avec des résultats de l’ordre de de 160 Mbits/s (en réception également).

Aujourd’hui, la grande majorité des terminaux et des réseaux sont compatibles uniquement la catégorie 3 de la LTE (4G), soit des débits descendants jusqu’à 100 Mbits/s et 50 Mbits/s en débit montant. Seul Orange possède un réseau compatible catégorie 4 (jusqu’à 150 Mbits/s en débit descendant), néanmoins peu de terminaux sont compatibles à l’heure actuelle (Samsung Galaxy Note 3, Huawei Ascend P2, LG G2 et le Sony Xperia Z1). En gros, tous les smartphones équipés du SoC S800 (Qualcomm) ainsi que d’autres architectures telle que le K3V2 (Huawei).

Capture d’écran 2013-10-21 à 11.02.47

Comme vous pouvez le voir dans le tableau, les terminaux 4G sont répartis en 5 catégories.

Qu’appelle t-on LTE Advanced ?

D’après Olivier Roussat, le PDG de Bouygues Telecom, l’agrégation de 2 bandes de fréquences, 2600 sur 15 MHz et 800 sur 10 MHz, soit 25 MHz, est de la LTE Advanced. Néanmoins, la vraie définition de la LTE Advanced, définie par l’organisme de normalisation 3GPP, promet des débits descendants supérieurs à 1 Gbits/s à l’arrêt et à 100 Mbits/s pour un terminal en mouvement. Cette LTE Advanced permet d’ajouter 3 nouvelles catégories aux 5 actuelles.

Bref, comme vous pouvez le voir, c’est une utilisation abusive du terme « LTE-Advanced ». La 4G (LTE) déployée par Bouygues Telecom est en réalité de la 4G de catégorie 5. Il faudra aller au-delà pour parler de « vraie LTE-Advanced ». Le Japon a commencé des tests autour de ce réseau de nouvelle génération.

Concernant cette catégorie 5, SFR et Bouygues devraient commencer un déploiement dans les prochaines semaines, néanmoins seuls deux terminaux seront compatibles en fin d’année 2013. Si vous trouvez leur nom, n’hésitez pas à nous le souffler.

Mise à jour

Comme précisé en commentaires, il s’agit bel et bien de LTE Advanced. Le débit théorique de 1 Gbits/s est atteint pour 100 MHz de bandes, néanmoins les deux opérateurs agrège des bandes de fréquences pour un total de 25 MHz de bandes.

Dès qu’il y a utilisation de la technique d’agrégation de porteuse, c’est de la LTE-advanced. La LTE-A n’est pas définie par un débit théorique, mais par l’ajout d’améliorations techniques à la LTE classique. Ainsi, l’agrégation de porteuses qui permet de combiner deux bandes (ou plus) de fréquences non nécessairement contiguës rentre dans l’appellation LTE-A. Le débit promit par la norme (>1Gb/s) correspond à l’agrégation de 100 MHz, ce qui n’est pas possible avec les bandes actuelles. Mais, agréger les bandes 800 et 2600 respecte bien la norme LTE-A. Les catégories 3 ou 4 supportées par les terminaux ou réseaux actuels ne rentre pas dans le raisonnement. Avec l’agrégation de porteuse, Orange pourra monter à 225 Mbits/s théorique. Ensuite, viendront d’autres améliorations qui permettront d’augmenter cette valeur, toutes choses égales par ailleurs.

Merci pour vos commenaitaires