De plus en plus de clients sont séduits par les offres de Free Mobile, dont la maison mère, Iliad, a annoncé aujourd’hui des résultats financiers en hausse.

Free Mobile

Même sans 4G, Free est sur un petit nuage. Pendant que les autres opérateurs du marché pâtissent toujours de l’arrivée en janvier 2012 du quatrième réseau mobile de Xiavier Niel, ce dernier continue à grignoter des parts de marché. En effet, la maison mère Iliad, qui a publié aujourd’hui ses résultats trimestriels, annonce un chiffre d’affaires pour le 3e trimestre en hausse de 15,3 % à 944,2 millions d’euros. L’activité mobile a contribué, à elle seule, à 321 millions d’euros dans ce résultat. Si la croissance observée du groupe d’un semestre à l’autre au cours de l’année est en recul, l’activité mobile reste toutefois le principal moteur de la société avec une progression de 34,7 % au second semestre. Sur les neuf premiers mois, Iliad a enregistré un CA en hausse de 22,5 % à 2,77 milliards d’euros et ce, “malgré la fin de l’asymétrie de terminaison d’appels.” En d’autres termes, Free continue à vendre de plus en plus en dépit des mesures de régulation accordées par les autorités au nouvel entrant sur le marché.

La cause de ce succès, l’enrichissement de l’offre à 2 euros qui passe de 1 à 2 heures de communication par mois. Ce forfait aurait, selon Free, ”accéléré sa conquête d’abonnés sur les utilisateurs ayant une consommation modérée”, peut-on lire sur le communiqué du groupe.

11 % de parts de marché

Au total, Free compte 13 millions d’abonnés, dont 7,4 millions dans la filière mobile. Pas moins de 640 000 nouveaux clients mobiles ont été recrutés entre juillet et septembre, portant la part de marché de Free dans le secteur mobile à 11 %. Rappelons que Free vise une part de marché de 15 % à moyen terme et de 25 % à plus long terme. Ces chiffres ne semblent en tout cas pas rassurer les investisseurs. Le cours a ouvert en baisse aujourd’hui à la Bourse de Paris perdant 7.40 points à -4.24%.

Du côté de la concurrence, Bouygues Telecom a annoncé hier des revenus en berne en raison des baisses consenties sur les prix mais l’opérateur a toutefois déclaré comptabiliser 500 000 nouveaux clients 4G et un parc mobile total de 11 millions d’abonnés. Mais si Free annonce avoir recruté 640 000 nouveaux clients en seulement trois mois, il aura fallu neuf mois à B&You, l’opérateur low-cost de Bouygues Telecom, pour séduire 610 000 abonnés ! Même son de cloche chez SFR, qui annonce aujourd’hui avoir recruté 1,2 million de nouveaux abonnés depuis le début de l’année, mais dont le chiffre d’affaires trimestriel a reculé de 10,5 %.