Et les annonces continuent. Après Free Mobile, qui lançait hier son petit pavé dans la mare, avec les doutes qui s’imposent quant à la qualité du réseau proposé. Reste que pour l’heure, les annonces se suivent et ne se ressemblent pas chez les MVNO, qui s’appuient pour les uns sur la 4G de Bouygues Telecom (Virgin Mobile) et pour les autres sur celle d’Orange (EI Telecom avec notamment Virgin Mobile). Dernier en date à se lancer, Numericable s’appuiera sur un partenariat avec l’opérateur SFR.

Numericable

Cette fois-ci, pas encore de communiqué officiel assorti d’offres plus ou moins généreuses en data – selon les opérateurs, les packs fournis varient entre 1 Go et 20 Go chez Free Mobile, lequel s’appuie pour le moment sur les 700 antennes actives qui lui appartiennent. Puisque seuls quatre opérateurs sont détenteurs des antennes hexagonales, les MVNO doivent conclure des accords avec les plus offrants. Selon l’AFP, qui rapporte l’information, Numericable a passé un accord avec SFR pour le lancement de ses propres offres 4G, tandis que pour sa 2G/3G, il préfère les antennes de Bouygues Telecom.

Pour le moment, Bouygues Telecom reste l’opérateur le plus avancé en termes de déploiement de la 4G, avec un peu plus de 60 % de la population couverte. Quand Orange tourne plutôt autour des 50 % et SFR reste encore sous la barre de la moitié de la population, il faut avouer que le choix de Numericable peut surprendre. Mais puisqu’il s’agit d’un contrat de location d’antennes, et que SFR, en pleine restructuration, ne peut refuser une source de revenus supplémentaire, il est probable que la loi du marché ait fait baisser les prix en faveur de l’opérateur au carré rouge… Et rappelons, pour l’anecdote, que SFR/Vivendi avait tenté en 2012 de racheter Numéricable, et que des rumeurs de fusion entre le câblo-opérateur et le deuxième opérateur hexagonal sont encore à l’ordre du jour, d’autant plus que Numericable vient d’entrer en Bourse… un argument en faveur d’un rapprochement.

Chez Numericable, la problématique sera identique à celle de Virgin Mobile : si l’accord est conclu, la 4G ne sera proposée aux clients du MVNO qu’à partir du premier trimestre 2014.