C’est un nouvel épisode de la bataille française du roaming. L’un des quatre opérateurs, Orange, entend faire de la 4G un moyen de se démarquer dans cette guerre qui s’est ouverte durant le mois de janvier.

orange

Les guerres intestines du monde de la téléphonie mobile française se poursuivent. Après Free Mobile, après Bouygues Telecom, Orange avait déjà répondu en annonçant être le premier opérateur à proposer un roaming gratuit en 4G sur plusieurs destinations européennes dans certains de ses forfaits. Ce soir, l’opérateur étend le dispositif et annonce un agrandissement du nombre des forfaits concernés. Au décompte des pays, on trouve l’Espagne, la Pologne, la Belgique, la Roumanie, la Slovaquie, le Luxembourg, le Royaume-Uni, le Portugal, la Moldavie et la Corée du Sud. Le déploiement de l’itinérance interviendra progressivement au cours de l’année selon les destinations, le Royaume-Uni, le Portugal et la Corée étant les premier servis dès ce mois de février. Le roaming gratuit sera accessible “dans toute une gamme de forfaits à partir de 30 euros par mois selon les pays” précise l’opérateur. L’itinérance aura donc un coût.

Théoriquement, il n’y aura donc plus besoin de souscrire à un forfait d’itinérance pour visiter les pays concernés. Bien entendu, il y aura des restrictions : “En France, par exemple, les clients Origami Play auront accès à des services data pendant 7 ou 14 jours par an (avec un maximum de 1 Go ou 2 Go par an respectivement). Les clients Origami Jet Europe pourront accéder aux services data pendant 30 jours par an (avec un maximum de 7 Go par an) ainsi qu’aux appels et aux SMS illimités en Europe” explique l’opérateur.

La 4G fait donc partie de l’argumentaire principal de l’opérateur au carré orange. Pour le moment, il est en effet le seul à intégrer une itinérance 4G sur plusieurs pays européens.