La semaine prochaine, le Conseil d’Administration d’Orange va se réunir pour choisir le prochain PDG du groupe. Même si Stéphane Richard a déposé une candidature à sa propre succession, il n’est pas assuré de rester à son poste.

06040258-photo-stephane-richard-va-engager-un-recours-en-annulation-de-sa-mise-en-examen

Stéphane Richard est mis en examen pour escroquerie en bande organisée dans le cadre de l’affaire Tapie. Une affaire qui remonte à 2007, lorsqu’il était chef de cabinet de Christine Largarde, ministre de l’économie. Comme vous avez pu certainement le suivre dans l’actualité, l’affaire Tapie concerne l’arbitrage de la revente d’Addidas par le Crédit Lyonnais. Stéphane Richard est accusé d’avoir utilisé la signature de Christine Lagarde sur un document rédigé en son absence.

Etant donné que l’Etat est encore actionnaire d’Orange, cette affaire met à mal la candidature de Stéphane Richard. De plus, les candidats à sa succession ne manquent pas : Anne Lauvergeon, Nicolas Dufourq, Vivek Badrinath, Guillaume Pepy ou encore le favori de Arnaud Montebourg : Jacques Veyrat.

Qu’en est-il de son bilan ? Il est plutôt contesté. Stéphane Richard a pris la tête d’Orange après le départ de Didier Lombard, après la vague de suicides qui avait touché l’entreprise. Après avoir relancé les recrutements et apaisé le groupe, Stéphane Richard s’est lancé dans une réduction de la masse salariale en ne renouvelant pas forcément les départs à la retraite. Il est néanmoins l’initiateur de plusieurs prises de participation dans des secteurs stratégiques : Dailymotion (plateforme de vidéos), Deezer (streaming musical) ou encore Lookout (sécurité logicielle).

Le Conseil d’Administration doit se rassembler dans six jours. Selon vous, Stéphane Richard va t-il rester à la tête d’Orange ?