Virgin Mobile aura pris son temps avant d’assurer le lancement commercial de sa 4G. Le Full MVNO, qui s’appuie sur les antennes de Bouygues Telecom et de SFR pour fournir ce réseau, avait déjà mis en place des forfaits compatibles H+ puis 4G à sa disponibilité, peut désormais se targuer d’assurer une offre complète.

Virgin Mobile

Si, ces dernières semaines, l’on a essentiellement entendu parler des opérateurs historiques en France, rachat de SFR par Numericable oblige, un MVNO a lui aussi fait l’objet de rumeurs plutôt inquiétantes pour son état de santé. Détenu en partie par Carphone Warehouse, de l’autre côté de la Manche (46 % de son capital), le Full MVNO – il s’appuie sur les antennes de Orange, SFR et Bouygues Telecom selon ses offres – pourrait se retrouver sur le marché. De fait, depuis l’arrivée de Free Mobile dans l’Hexagone, Virgin Mobile a lutté pour conserver son parc d’abonnés, et détient à ce jour 1,7 million de clients contre 2 millions il y a trois ans, mais au prix d’importantes concessions du côté de ses marges. Les récentes opérations événementielles de Virgin sur des sites de ventes privées montrent d’ailleurs sa volonté de remonter la pente non pas en gonflant ses prix, mais bien en acquérant de nouveaux abonnés.

Virgin Mobile avait annoncé en fin d’année 2013 l’arrivée de la 4G dans ses abonnements, à coups de signatures d’accords avec Bouygues Telecom puis de SFR. Mais la subtilité était de taille : alors que les opérateurs virtuels à petit prix, type Sosh, B&You et RED, commençaient à proposer de la 4G effective, Virgin se contentait de promettre l’arrivée de la 4G au printemps 2014. Les offres commerciales étaient là, mais le contenu était encore à venir. Et c’est à partir d’aujourd’hui que l’on peut profiter des abonnements ainsi proposés.

Avec ou sans engagement, et donc avec ou sans smartphone, ils démarrent à 19,99 euros par mois pour des appels, SMS et MMS illimités ainsi que 3 Go de data en 4G. Pour cinq euros supplémentaires, les intéressés pourront bénéficier de 5 Go de data ainsi que de 1 Go utilisable en Europe, utile pour les plus mobiles. Pour quelques euros supplémentaires, il sera possible d’ajouter une option Mobile permettant d’étaler une partie du financement d’un smartphone chaque mois, ou carrément de passer à un forfait avec subvention facturé dès 30 euros mensuels. Des tarifs dans la moyenne nationale, et qui bénéficient du taux de couverture important assuré par Bouygues Telecom (près de 70 % de la population) ainsi que des fréquences en or détenues par SFR.